En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La trame verte et bleue soumise à la consultation du public

Biodiversité  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com

Le projet de document-cadre sur la trame verte et bleue est soumis à la consultation du public sur le site du ministère de l'Ecologie jusqu'au 9 décembre 2011. De même que le projet de décret portant adoption de ce document.

Cet outil du Grenelle de l'environnement a pour ambition de constituer un "réseau écologique formé de continuités écologiques terrestres et aquatiques" sur toute le territoire national. Ces continuités écologiques comprennent deux types d'éléments : des "réservoirs de biodiversité" et des "corridors écologiques".

La trame verte et bleue vise à "favoriser la libre expression des capacités adaptatives des espèces et des écosystèmes, en prenant en compte les effets positifs des activités humaines et en limitant ou en supprimant les freins et barrières d'origine humaine", précise le document-cadre.

Le comité national "trame verte et bleue" a été installé le 18 octobre dernier par la ministre de l'Ecologie.

Réactions4 réactions à cet article

 

Merci de ne pas faire de ces tremplins une interdiction de la pratique de la chasse car l'utilisation des ressources biologiques est un instrument important au service de la conservation de la nature, parce que les avantages économiques et sociaux qui en découlent incitent les utilisateurs à conserver ces ressources. Attention trop d'interdit tue L'interdit.

LSG | 19 novembre 2011 à 19h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Qui va être le gardien de la trame dans le PLU et dans le SCOT ?

Lambda | 21 novembre 2011 à 10h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Sans activités humaines (chasse, pêche, élevage), il n'y aura pas de biodiversité. Il ne faut pas exclure l'homme de la nature.
Attention à ce que le remède ne soit pas pire que la maladie.

JP17 | 21 novembre 2011 à 20h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il serait inconcevable et une atteinte à la propriété que les activités de nature comme la pêche et la chasse soient exclues des zones constituants ces trames.
En effet, les études menées aux frais des chasseurs sur la biodiversité des mares de huttes ont bien démontré que la pratique de la chasse ne nuisait en rien à la richesse faunistique et floristique des zones humides entretenues par les chasseurs.cf études des mares de huttes par la FRC 59/62.

GPR | 22 novembre 2011 à 19h32
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager