En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Transition écologique : anticiper les mutations professionnelles

Gouvernance  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

L'examen à l'Assemblée nationale du projet de loi sur la transition énergétique aura permis d'enrichir l'article dédié aux mutations professionnelles engendrées par les transitions écologique et énergétique. Celui-ci prévoyait, à l'origine, qu'une attention particulière soit portée à l'accompagnement de ces mutations dans le cadre des politiques d'emploi et du dialogue social, "tant au niveau des branches professionnelles que des entreprises".

L'importance de cette problématique a largement été soulignée lors de la conférence environnementale et du débat national sur l'énergie. Les études se sont multipliées ces dernières années afin d'évaluer les nouveaux besoins en compétences, les métiers de l'économie verte et le verdissement de certaines professions. Les députés ont donc adopté deux amendements qui prévoient une meilleure anticipation de ces mutations.

Un premier amendement, déposé par des députés socialistes, vise à mieux articuler les politiques d'enseignement supérieur avec la politique énergétique. Il prévoit que celles-ci concourent "à l'évaluation des nouveaux besoins de compétences dans le domaine de l'énergie et à l'adaptation des formations supérieures à ces besoins, dans le cadre de la stratégie nationale de l'enseignement supérieur".

Un deuxième amendement, soutenu par Denis Baupin (EELV, Paris), prévoit que "l'Etat, les régions et les partenaires sociaux veillent à la prise en compte des besoins d'évolution en matière d'emploi et de compétences sur les territoires et dans les secteurs professionnels au regard de la transition écologique et énergétique et des orientations fixées par la programmation pluriannuelle de l'énergie", ainsi que des schémas de planification territoriaux (SRCAE, PCAET). Des initiatives allant dans ce sens ont déjà été développées en région, notamment dans le Nord-Pas-de-Calais.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager