Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Transition écologique : vous la voyez low tech ou high tech ?

Gouvernance  |    |  David Ascher  |  Actu-Environnement.com
Transition écologique : vous la voyez low tech ou high tech ?

Greentech, Agtech, Fintech, Biotech, Foodtech, Medtech, Tech4good… Les appellations dans les métiers des technologies fleurissent, dynamisées par une tendance en plein essor. De plus en plus ancrées dans notre quotidien, les innovations technologiques offrent des nouveaux services aux sociétés, mais leurs impacts environnementaux posent question. Le débat est maintenant largement ouvert : la transition écologique viendra-t-elle de la tech ou plutôt de changements de comportements et d'usages moins énergivores ?

Entre durabilité du high-tech et désirabilité du low-tech, les avis de toutes les parties prenantes sont nombreux et contradictoires et le débat est maintenant largement ouvert.

   
   
Alors, du low-tech au ligh-tech, quelle sera votre solution, votre technologie pour réussir la transition ? C'est sur ce thème que la 17e édition du Prix Jeunes pour l'environnement EpE-LCI, dont Actu-Environnement et Emploi-Environnement sont partenaires, donne l'occasion aux étudiants, aux jeunes diplômés ou actifs de moins de 30 ans, individuellement ou en groupe, de s'exprimer. Les lauréats se verront récompensés par EDF, le Cnes, Iliad et Actu-Environnement, qui remettront respectivement aux gagnants 8 000 €, 5 000 €, 3 000 € et 1 000 €. Tous les participants avec un dossier complet et recevable pourront bénéficier d'un abonnement d'un an à Actu-Environnement.

Intéressés ? Vous avez carte blanche pour composer, individuellement ou en groupe, un dossier de 5 pages maximum, éventuellement accompagné d'un pitch vidéo (trois minutes maxi). Plus d'informations sur le site Internet d'EpE.

Réactions3 réactions à cet article

 

Toutes ces appellations... à la base il y a certes des intentions généreuses, mais si on creuse, on y voit essentiellement un Greenwashing sophistiqué, ni plus ni moins, il s'agit toujours de faire tourner à plein régime le système industrialo-financier, faire croître le PIB et le pouvoir d'achat, etc., sans considération réelle de la sauvegarde de l'environnement, sans interrogation sur la structure même de ce système mortifère. Il s'agit toujours de créer de nouvelles envies pour de nouveaux services et produits, la vertitude n'est pas l'objectif mais le prétexte. On est aux antipodes d'une décroissance intelligente !

dmg | 17 décembre 2021 à 09h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cette initiative a un effet louable : elle permet en théorie à l'intelligence humaine de proposer des choses nouvelles (!), de stimuler la création et notamment l'enthousiasme des jeunes pour aller dans le bon sens, et notamment vers une société qui sera la leur. Ca, c'est la théorie, çà part d'une bonne intention.
Maintenant, pour le reste.... quand j'ai fait ma formation HSE en 2006, le Développement Durable était une notion qui commençait seulement à se développer, et qui laissait entrevoir une prise de conscience globale du sujet.
Est-ce qu'on utilise encore ce mot, désormais? De moins en moins, je trouve.
On utilise des mots nettement plus convenus et marketingés (smart grid, décarbonation, poubelle thermique (çà, en plus, c'est de l'insulte) etc...) j'ai l'impression d'avoir affaire à des énarques du business écomachin. Et je vous avouerai que je suis très déçu sur le contenu de ces fameux milliers de postes et métiers d'avenir qui vont apporter la croissance verte. C'est du commerce en ligne et/ou connecté avant tout....
Je ne suis pas sûr que la prise de conscience soit partie vers le bon côté..... mais j'espère me tromper.

nimb | 18 décembre 2021 à 07h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il me semble évident que les deux approches sont nécessaires et compatibles. Par conséquent la question est nulle.

JThomas42 | 19 décembre 2021 à 11h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste David Ascher

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Logiciel en ligne pour la gestion du développement durable Quentic GmbH