En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Transition énergétique : Philippe Martin rappelle le rôle des collectivités

Energie  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com
Transition énergétique : Philippe Martin rappelle le rôle des collectivités

"La décentralisation est un levier pour réussir la transition énergétique", a assuré Philippe Martin, à l'occasion d'un message vidéo adressé aux participants des Assises de l'énergie, qui se tenaient du 28 au 30 janvier 2014 à Dunkerque.

Opportunité pour sortir de la crise mais également étape essentielle pour mieux préparer l'adaptation au changement climatique, selon le ministre, la transition énergétique passera par les collectivités territoriales. Les questions sur leur rôle exact et le niveau de maillage ont notamment nourri le débat sur la transition énergétique.

Philippe Martin a rappelé quatre principes qui guident les réflexions du gouvernement sur la décentralisation. Il a ainsi affirmé l'attachement de ce dernier à l'égalité de traitement entre les territoires : il a confirmé le maintien de la péréquation tarifaire dans le schéma de distribution de l'électricité, le soutien financier mutualisé national pour la rénovation énergétique de l'habitat, en particulier pour les personnes en situation de précarité, mais également aux énergies renouvelables.

Jouer avec la complémentarité des territoires

Le gouvernement vise également une complémentarité entre le niveau national et local. "Pour les énergies renouvelables, il paraît plus optimal de raisonner au niveau national, ainsi nous pouvons disposer des meilleures zones de vents pour les éoliennes, disposer d'une électricité moins erratique et donc moins coûteuse", a souligné Philippe Martin.

A l'inverse, le ministre a reconnu la nécessaire approche locale de la production d'énergie photovoltaïque directement sur les bâtiments. "Il faut développer toutes nos énergies renouvelables, a t-il assuré, certaines sont plus adaptées à un territoire plutôt qu'un autre".

Le ministre a souligné que la transition énergétique ne nécessitait pas uniquement de mesures législative ou réglementaire pour sa mise en œuvre. "Si le plan de rénovation de l'habitat a décidé de l'organisation générale du guichet unique, son adaptation aux besoins des territoires passe par les collectivités", a-t-il illustré.

Enfin, le gouvernement compte sur les collectivités pour permettre un aménagement du territoire qui conduise à des modes de vie moins polluants (limiter les déplacements pour améliorer la qualité de l'air par exemple).

Réactions2 réactions à cet article

 

Citation "limiter les déplacements pour améliorer la qualité de l'air" Pour les collectivités rien de plus facile: SUPPRIMER LES SENS INTERDITS!
Dans les villes comme Paris on réduirait d'un cou de moitié les parcours.
C'est juste bien dommage que jamais personne ne s'en soucie....
Attention il ne s'agit pas de favoriser l'emploi des véhicules automobiles mais de REDUIRE LA POLLUTION qu'ils occasionnent.

ami9327 | 04 février 2014 à 17h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"un aménagement du territoire qui conduise à des modes de vie moins polluants"...
C'est beau sur le papier.
Mais quand les politiques préfèrent investir dans le lobby éolien, au lieu de préniser le transport par le rail, on est en droit de se poser des questions.
Enfin, c'est juste un avis.

Tireman | 05 février 2014 à 10h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager