En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Transport et Environnement identifie plusieurs obstacles au développement de la voiture électrique

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Selon un rapport publié le 12 novembre par la fédération européenne Transports & Environnement (T&E), qui regroupe une cinquantaine d'associations, si les constructeurs automobiles se lancent dans la voiture électrique pouvant ''contribuer à réduire les émissions de CO2'', l'organisation identifie plusieurs ''obstacles'' susceptibles de ralentir la production de ces véhicules décarbonés.

Rappelons que le règlement européen, adopté par les députés et le Conseil de l'UE en décembre dernier, contraint les constructeurs à réduire les émissions de CO2 de véhicules neufs vendus sur le territoire européen à 130g/km, d'ici à 2015, contre 150 g/km en moyenne actuellement, et de les limiter à 95 g/km pour 2020.

Si les voitures électriques devraient représenter 25% des ventes de véhicules neufs vers 2050, l'un des obstacles sera d'''éviter un choc électrique'', conséquence d'une forte augmentation de la consommation d'électricité. Cette nouvelle demande pourrait entraîner ''une plus grande utilisation du charbon et du nucléaire'', a prévenu l'organisation, à l'instar de l'association des producteurs d'électricité européens, Eurelectric qui table à 15% cette augmentation de la consommation électrique dans l'UE.

Le coût et les capacités des batteries peuvent également représenter un frein à leur développement ''limité jusqu'en 2030''. Selon l'organisation, les voitures hybrides actuellement commercialisées coûtent entre 3.000 et 5.000 euros de plus que les modèles traditionnels et les batteries comptent pour 75% dans ces surcoûts. ''Il sera possible de réduire les coûts, mais pas à moyen terme et pas suffisamment pour que les voitures électriques puissent entrer vraiment en concurrence avec les voitures traditionnelles avant vingt ans'', a souligné Transports & Environnement.

Réactions5 réactions à cet article

 
voture électrique

N'importe quoi !! et les panneaux solaires et les éoliennes !!!??? Le problème est que le gouvernement n'aura plus la TIPP!! et que les constructeurs automobiles ne feront plus autant de profits .

gesc67 | 13 novembre 2009 à 17h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
bravo

bravo pour votre article

Anonyme | 14 novembre 2009 à 19h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
la voiture eléctrique

Que de sornettes !! on nous promet des panneaux solaires et des éoliennes ! on nous conseille de diminuer le gaspillage d"éclairage publique ! pas de soucis donc pour l'approvisionnement en électricité.Il est temps que l'air de nos villes soit respirable et dénué de microparticules et gaz nocifs. Alors pourquoi chercher des freins à la voiture électrique qui, assurément ne remplira pas les caisses de l'état par le biais de la TIPP.

gesc67 | 15 novembre 2009 à 18h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 
ACV des véhicules électriques

Quand arrêtera-t-on de faire croire que les véhicules électriques sont à émission zéro? Quand présentera-t-on une véritable analyse de cycle de vie des véhicules électriques et en particulier un bilan carbone digne de ce nom? Si nous voulons vraiment diminuer les diverses pollutions dues au transport il faut se résoudre à faire une croix sur le véhicule individuel au profit des transports en commun ou du vélo...

ecocrate | 16 novembre 2009 à 08h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:voture électrique

D'abord, l'état c'est nous et l'argent de la TIPP est redistribué à d'autres qui en ont besoin (sécu sociale, RMI, fonctionnaires, investissments collectifs,....
Ensuite, les panneaux solaires et les éoliennes produisent 1 à 2% de l'électricité qu'on ne sait toujours pas adapter à la demande sauf à faible dose (moins de 10%) dans le réseau tant qu'on n'aura pas résolu le stockage de cette production ératique.
"We have a dream" mais la réalité est têtue.

TGB | 22 novembre 2009 à 12h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager