Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Des mesures pour soutenir le développement du transport fluvial

Transport  |    |  Sophie Fabrégat

A l'occasion de l'assemblée générale du Comité des armateurs fluviaux, le 16 avril, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a annoncé plusieurs mesures de soutien au développement du transport fluvial. Si la part du transport fluvial progresse et atteint aujourd'hui 3,8% du transport de marchandises, on est encore loin des objectifs fixés par le Grenelle qui prévoyait que, d'ici 2022, la part du fret non routier et non aérien atteigne 14 à 25%.

Le plan d'aide à la modernisation de la flotte sera renouvelé pour la période 2013-2017. Prévoyant une enveloppe de 15 millions d'euros sur cinq ans, financés par Voie navigable de France (VNF) et l'Etat, ce plan a été soumis pour validation à la Commission européenne. Celle-ci vient par ailleurs d'accepter un plan d'aide au report modal, doté de 10 millions d'euros.

Dans le cadre du prochain appel à projets mobilité durable pour les transports collectifs urbains, pour la première fois, un volet "navette fluviale" va être inclus.

Enfin, un baccalauréat professionnel "profession fluviale" va être créé dès la rentrée scolaire 2013. Des ouvertures de classes sont d'ores et déjà prévues à Montélimar, Schiltigheim et Tremblay-sur-Mauldre. "L'objectif est d'augmenter le niveau de formation accessible à ceux qui souhaitent devenir transporteurs fluviaux", indique le ministère.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager