En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le transport des marchandises des Monoprix parisiens par train est opérationnel

Transport  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
Les magasins Monoprix parisiens bénéficient désormais d'un nouveau mode d'approvisionnement en marchandises basé sur le transport ferroviaire et le transport routier. L'arrivée du premier train de marchandises en provenance des entrepôts situés en Seine-et-Marne a été célébrée hier à Paris à la Gare de Bercy. Les livraisons vers les 27 magasins parisiens concernés sont ensuite effectuées depuis Bercy par des camions équipés de dispositifs anti-bruit et roulant au Gaz Naturel pour Véhicules (GNV).
Aboutissement d'un processus de réflexion et d'études amorcé en 2004 par la Direction Régionale de l'Equipement d'Ile-de-France, la Mairie de Paris, la Région Ile-de-France et Réseau Ferré de France, la mise en oeuvre de ce nouveau mode de transport intervient quatre mois et demi après la signature d'un contrat entre Monoprix et Fret SNCF, l'opérateur choisi pour assurer la partie ferroviaire du trajet.
Il est déjà prévu que ce dispositif soit progressivement étendu pour être appliqué, dès mars 2008, aux 60 magasins Monoprix, Monop' et beauty monop de la capitale. Au total, 210.000 palettes, soit 120.000 tonnes de boissons, textile, produits de beauté et articles pour la maison et le loisir, seront alors acheminés par ce biais chaque année. Au final, cette infrastructure devrait permettre de réduire chaque année de 10.000 le nombre de camions entrant dans la capitale, et de diminuer annuellement les émissions de CO2 de 280 tonnes et les émissions d'oxydes d'azote (NOx) de 19 tonnes.

Réactions1 réaction à cet article

 

Si nous voulons un jour diminuer la pollution (par le diesel ou autre) il faudrait que déjà les transports longue distance soit sur les trains et ou fluvial.(économie d'entretient, diminution de la pollution de l’air et sonore)
Quand aux transports pour les livraisons la distance mini (autonomie) des véhicules électriques ne soit pas de 100km mais minimum du double.(300km serait très bien)
L’idéal (peut être) serait d’avoir la possibilité d’être mixte par l’apport additionnel par un moteur fonctionnant au gaz de faible puissance de l’énergie électrique pour compenser une partie de la consommation.(idem pour les voitures pour la ville) excusez moi je rêve….

marino | 29 septembre 2011 à 08h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager