En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Transports : les véhicules propres créent l'engouement au carrefour du PREDIT 3

Le 7 mai s'achevait le carrefour du PREDIT 3, un programme de recherche mené depuis 2002 dans les transports. Fidèle au Grenelle de l'Environnement, l'Etat subventionnera davantage encore la recherche technologique sur les véhicules propres.

Transport  |    |  Mathieu Duchesne  |  Actu-Environnement.com
Pendant trois jours, la reine du carrefour PREDIT (Programme National de Recherche et d'Innovation dans les Transports Terrestres ) fut… la « voiture propre » ! Exposants, démonstrations, tables rondes… Rien n'a manqué pour vanter les avancées réalisées ces dernières années par les chercheurs grâce aux financements et aux coopérations orchestrées par le PREDIT (Meeddat, Ademe, ANR, Oséo…) En effet, si le thème de l'environnement a fréquemment irrigué les débats (études du bruit, particules, pollutions de proximité, perception par la population…) c'est bel et bien la table ronde du groupe 8, celle sur les véhicules propres, qui fut la plus populaire. Cet engouement n'est pas un hasard. La moitié des 800 études menées ces 5 dernières années dans le cadre du PREDIT, ont été consacrées soit à l'intégration des systèmes d'information et de communication dans les véhicules soit… à la recherche pour l'émergence de véhicules propres et économes !

Devant une salle pleine, Dominique Clément, le Président du « Comop Grenelle véhicules industriels et performants », est d'abord revenu sur l'action du PREDIT et de la Commission Interministérielle pour les véhicules Propres et Economes : nos travaux ont emprunté trois directions : l'amélioration des moteurs thermiques, le développement des motorisations hybrides et des véhicules électriques L'enjeu ? Il faut concilier l'environnement, le prix mais aussi la performance du véhicule - autonomie, vitesse, boîte de vitesse conservées à l'identique… C'est tout l'objet de nos recherches ! . Ludovic Valadier de l'ANR a ensuite fait le point sur le travail réalisé par le groupe. Pour lui, le bilan financier est positif : C'est un succès ! Au total, près de 150 millions d'euros ont été investis par l'Etat et près de 300 millions par le privé pour faire avancer nos projets. Pour diminuer les pollutions (locales et globales) et réduire la dépendance énergétique d'un point de vue économique, les chercheurs se sont intéressés « aux filières du gazole et de l'essence mais aussi, bien entendu, aux autres filières : GNV ou issus de biomasse, électriques ou mécaniques » Des avancées se font : Nous pourrons un jour réduire de 40% la résistance des véhicules. Les derniers pneus Michelin fabriqués pour les poids lourds sont prometteurs par exemple . Un autre exemple : Le poids peut encore diminuer, l'énergie mieux stockée, les pertes aérodynamiques être réduites, tout comme les frottements ou le bruit . Au final ? Il va désormais falloir bosser en amont et en aval, du puits à la roue et sensibiliser davantage les conducteurs à l'éco conduite ! La Poste, avec ses petits guides, a fait un travail remarquable par exemple… . Dont note.

Le projet Down Sizing de Peugeot et la Smart hybride au gaz naturel

Chargé de présenter concrètement les évolutions technologiques envisageables dans le futur, Joseph Baretta, ingénieur PSA, a aussi présenté le projet DSR (Down Sizing en Rupture) soutenu par l'IFP (Institut français du pétrole) et Valeo. Ce projet, dont la ministre de la Recherche se félicitera plus tard au cours du carrefour, avait pour ambition de « réduire la cylindrée d'un moteur essence sans trop diminuer sa capacité ». Concrètement ? Une Citroën C2 a été dotée d'un moteur bi-cylindre 600 cm3 / 8 soupapes essence turbo. Ce moteur, combiné à une hybridation de type ''mild-hybrid'' comprenant le système « Stop & Start », devrait permettre une meilleure gestion des flux d'énergie : récupération accrue en décélération et apport substantiel dans les phases de bas régime, a expliqué Joseph Baretta, croquis à l'appui. La Citroën C3 devrait petit à petit être dotée de ce système. Petit véhicule urbain essence, ce modèle ne consommera que 3.8 litres et ses émissions de CO2 seront proches de 90g, a-t-il déclaré. Si le constructeur se réjouit de vouloir vendre 1 million d'exemplaires d'ici 2011, on rappellera que la Toyota propose déjà depuis plusieurs années sa Prius, berline consommant environ 5l/100km pour émettre en moyenne 104g !
Autre projet remarquable ? Le projet de l'IFP, organisme public de recherche et de formation, a été soutenu par l'Ademe, Gaz de France, Valeo et l'Inrets. Pour résumer : ils ont développé un véhicule hybride urbain alimenté au gaz naturel, explique l'orateur. Doté de réservoirs composites ultra-légers, le prototype de Smart dont il est question aurait une autonomie d'environ 200 km et permettrait d'obtenir des émissions de CO2 à 84 g/km. Ainsi, et la future norme Euro-V serait respectée lors de son entrée en vigueur au 1er septembre 2009.

Le prix du véhicule propre

Certains projets ont déjà connu des traductions concrètes. Hynavis Concept, un prototype de bus conçu par Iveco, présente ainsi des caractéristiques environnementales atypiques : +8% de passagers par rapport à un bus conventionnel de douze mètres grâce à une nouvelle architecture, poids allégé, motorisation hybride hydraulique réduisant la consommation de gazole et les émissions de CO2 de 30% !
Présenté par Jean-Philippe Martin, le projet « ESPRIT » du réseau des Instituts Carnot qui regroupe plusieurs laboratoires publics, portait sur les moteurs thermiques. Le chercheur explique : nous menons des études sur la combustion, l'allègement du moteur et la réduction des frottements entre ses pièces. Pour économiser du carburant et moins polluer la planète, il faut diminuer la taille du moteur et… ses frottements ! Pour lui, réduire de moitié de ces frottements permettrait d'économiser de 10 à 12% de carburant.

Au final, sur les 352 projets de recherche en lice, seuls deux projets ont été récompensés mardi par le « prix Véhicules propres et économes » Ils sont arrivés ex-aequo. Réalisé par le groupement scientifique « Moteurs », l'IFP, PSA, Renault et financé par l'Ademe, le projet « Diespti : Optimisation du moteur diesel dans une perspective EuroVI » a remporté la mise. Avec son projet « I-Stars : Alterno-démarreur intégré » Veolia et l'ANR ont eux aussi reçu un trophée.

Quel budget pour les chercheurs ?

Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, a annoncé le 5 mai que le PREDIT 4 devrait tenir compte des conclusions du Grenelle de l'environnement mais aussi du 7ème programme cadre européen. Pour l'exercice 2008- 2012, le PREDIT 4 sera financé à hauteur de 400 M d'Euros, soit une hausse de 33 % par rapport à l'édition précédente. Les six groupes de programmation qui vont désormais préparer le PREDIT4, dont l'agenda de travail sera publié à la fin de l'année, accorderont à nouveau une place prépondérante à l'environnement. Pour Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat au Transports, venu clore le carrefour, le mode de transport routier ''restera prépondérant''. Mais il a insisté : Il va falloir encore travailler sur les véhicules électriques, les hybrides rechargeables et tout ce qui est plus économe en énergie fossile. Au travail !

Réactions8 réactions à cet article

 
poste/ratp

bonsoir,
il va falloir que la poste édite beaucoup de ses petits livrets ;habitant en banlieue parisienne,et circulant tous les jours en vélo, pour aller travailler,je constate que la conduite en souplesse n'est largement pas adoptée par les postiers.Il y a du boulot informatif à faire !!! Idem pour les conducteurs de bus ratp.
A quand des bus parisiens au biogaz ?

kine | 15 mai 2008 à 00h44
 
Signaler un contenu inapproprié
 
il n'y a pas de véhicules propres !

N'induisez pas vos lecteurs en erreur! Le véhicule propre n'existe pas ! Il y a simplement des efforts faits pour les rendre moins polluants. Malheureusement leur nombre de par le monde augmente plus vite que leur pollution ne baisse. Conclusion: aucune amélioration

assocdarly | 15 mai 2008 à 09h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:il n'y a pas de véhicules propres !

Tout à fait d'accord. Ces projets sont intéressants, certes mais ne sont pas une solution radicale. Et la Prius qui existe depuis plusieurs années est toujours trop chère. Les pays émergeants (Chine, Inde,...) mettent sur les routes des millions de voitures hyperpolluantes, en mauvais état.
Il faut se battre sur plusieurs fronts, mais le combat doit être mondial. Il devrait être orchestré par des organisations internationales, comme une branche de l'ONU par exemple.
Il faut prendre des mesures radicales rapidement, que tous les pays devront respecter.
Mais je rêve...

katie19 | 15 mai 2008 à 10h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Et MDI alors!?

Bonjour,
C'est marrant de voir que les meilleures initiatives sont peu aidées... J'ai eu au téléphone récemment l'attaché de presse (j'imagine) de MDI qui, grâce à la manne financière de TATA, cinquième constructeur mondial de véhicules, met en route son programme de production de véhicule à air comprimé; J'ai d'ailleurs commandé le mien, car qu'importe le "flacon", pourvu qu'on ait "l'ivresse" du déplacement (pas le choix!) sans être de plus en plus plumé par l'Etat et ses complices, les pétroliers... Soit, c'est un véhicule basique fonctionnant à l'air comprimé. J'en attends pas un 0 à 100 en 2.3 secondes et un 300 km/h de vitesse de pointe...Je laisse tout ça aux constructeurs bavarois ou autres. Moi, ce qu'il me faut, c'est un véhicule qui me permette d'aller d'un point A à un point B sans que cela remette en cause l'avenir de la planête ou enrichisse Total... Je crois avoir trouvé cela chez MDI, à CARROS, j'en aurais le coeur net en septembre ou je vais aller (en covoiturage) essayer ce véhicule.
Bref, tout ça pour dire qu'il me semble que exclure d'emblée un concept qui pârait être non onéreux, fiable et intéressant à tout point de vue est dans la droite ligne de ces organismes qui préférent soutenir PSA ou d'autres constructeurs utilisant les énergies fossiles même sous leur forme la moins polluantes. Rien n'est étonnant là dedans! A moins que le concept de M. NEGRE soit tellement abouti et au point qu'ils n'aient pas besoin d'être aidés!!! Et si c'était le cas!!!

fab09 | 15 mai 2008 à 12h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Et MDI alors!?

D'accord, mais il faut de l'énergie pour comprimer l'air et il faut rouler en transportant de pesants réservoirs haute pression.

assocdarly | 15 mai 2008 à 18h17
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Et MDI alors!?

Effectivement, rien n'est gratuit...Désolé pour ceux qui le pensent! Pour ma part, je prévois l'installation d'une petite éolienne me permettant d'animer le compresseur de recharge. Le véhicule est malgré tout léger...380 kg. Et puis, on stocke du vent, si j'ose dire!
Ceci dit, c'est malgré tout un véhicule hybride...Pouvant fonctionner à différentes énergies en consommant dans cette configuration 1.7l / 100 km d'essence...Moi, pour 5300 €, je fonce!!! Et je parie que je ne serais pas le seul. Plus d'info sur le site mdi.

fab09 | 15 mai 2008 à 18h45
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Et MDI alors!?

Je n'ai pas faiot le calcul mais il y a un rapport entre le poids du véhicule ( en particulier de son réservoir) et son rayon d'action, il doit y avoir iun optimum mais où se situe-t-il?

Anonyme | 17 mai 2008 à 12h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
voiture MDI

OK.Je suis heureux que cette société commence enfin à être reconnue.Je l'ai visitée en 2007 et un véhicule a fait la démonstration à l'intérieur du site .
1/Le réservoir d'air comprimé est issu de la technologie avionique ,composé uniquement de pvc comme les reservoirs d'avion.
2/Le chassis est fabriqué à partir de longerons alu.
3/L'autonomie est d'environs 120kms
4/LE CONCEPT : Fabriquer ce qu'il faut là où il faut et pas plus qu'il ne faut, n'est pas pour plaire aux lobbyings pétroliers,automobiles et autoroutiers .Et peut-être qu'avec cette devise des pays émergents pourraient construire leur propre véhicule!!! A vec 50 ouvriers on commence une production rentable.Et si on pouvait recharger à l'aide de panneau photovoltaique ou éolienne ,alors un système économique est remis en jeu et tant miieux.

artu06 | 25 mai 2008 à 16h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager