En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les Français de plus en plus sensibilisés aux modes de transport alternatifs

Transport  |    |  Marie Bernard  |  Actu-Environnement.com
Les Français prendraient de plus en plus conscience de l'impact de leur mode de transport, indique un baromètre Macif de la mobilité durable pour l'année 2008. Selon le sondage réalisé, 51% des Français souhaiteraient utiliser un véhicule à énergie propre (hybride ou électrique) et 53% considèrent la protection de l'environnement comme un enjeu prioritaire derrière le pouvoir d'achat, la protection sociale et l'emploi.

Pour autant, ce changement de comportement n'est pas essentiellement lié à l'intérêt des Français pour des modes de déplacement durable. Si 58% d'entre eux ont moins utilisé leur voiture ces derniers mois au profit des transports en commun, c'est parce qu'ils souhaitaient avant tout préserver leur pouvoir d'achat face à la forte augmentation du coût du carburant.

Ainsi seuls 6% des Français interrogés se déclarent prêts à changer leur comportement et leurs habitudes en matière de déplacement en vue de lutter contre le réchauffement climatique.

Concernant leurs connaissances en matière de transports alternatifs, 91% disent connaître le covoiturage (+4 points depuis 2007) et 26% l'ont déjà pratiqué. L'autopartage gagne également en notoriété (40%, soit +8 points avec 2007). Quant aux autres moyens de déplacement alternatifs, ils restent souvent méconnus précise le groupe Macif.


Baromètre Macif de la mobilité durable 2008 réalisé par Opinion Way, en partenariat avec le Ministère du Développement durable, entre le 31 juillet et le 7 août 2008 auprès d'un échantillon de 1 584 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Réactions1 réaction à cet article

 
6 %

6 % de Français prêts à changer leurs comportements en matière de transport, c'est peu mais suffisant pour que les responsables politiques prennent leurs responsabilités et soutiennent fortement les initiatives telles que la voiture partagée, véritable "auto école" de la multi-modalité en terme de déplacements en milieu urbain.

Quand aux 94 % restant, les hausses à venir du carburant vont certainement les inciter à se remettre en cause, pouvoir d'achat oblige.

J. Dijon | 16 septembre 2008 à 08h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager