Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Risque sismique : des travaux sont prévus à la centrale nucléaire de Fessenheim

Risques  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com
En 2007, les cantons suisses de Bâle et du Jura ont mandaté un bureau d'études suisse pour évaluer si la sûreté sismique de la centrale nucléaire de Fessenheim (Alsace) en vigueur actuellement correspondait à l'état actuel de la science et de la technique. Le rapport du bureau d'études, rendu public en décembre 2007, concluait à une sous-estimation de l'aléa sismique, indicateur correspondant à la probabilité qu'une secousse sismique d'une certaine importance puisse affecter une région durant une période de temps donnée. Par conséquent, pour ce qui concerne le dimensionnement de la centrale, le bureau d'étude suisse jugeait impératif de procéder à un contrôle sismique approfondi des bâtiments et des installations.

Après étude du rapport et des recommandations du bureau d'études, l'IRSN répond en rappelant que l'aléa sismique est revu tous les dix ans au regard des nouvelles connaissances sur les séismes et que les conclusions des études du niveau de sûreté des réacteurs réalisées à cette occasion peuvent conduire à des modifications des installations.
L'IRSN précise d'ailleurs que des travaux sont prévus en 2009 dans la centrale de Fessenheim. L'institut précise également que la plupart des questions techniques détaillées dans le rapport font l'objet de discussions suivies entre l'IRSN, EDF et l'ASN dans la perspective des prochaines visites décennales des installations du parc électronucléaire.

Réactions1 réaction à cet article

 
Nouvelle fuite à Fessenheim : la fuite en avant !

La centrale nucléaire de Fessenheim (qui a 30 ans et est la plus vieille centrale atomique française) est en fin de vie. Une inspection décennale doit être réalisée en 2009 et en toute logique, cette centrale à simple enveloppe construite en dessous du niveau du Canal d'Alsace, devra être arrêtée et démantelée, ce qui sera une opportunité pour l'Alsace : transformer le site en laboratoire pour les énergies nouvelles et banir définitivement le nucléaire. En l'occurrence, c'est une érésie d'investir des sommes colossales dans des travaux pour renforcer la résistance sismique avant cette inspection décennale. Certes, sans ces travaux la nouvelle autorisation décennale est vouée à l'échec, mais avec ces travaux ce n'est que la fuite en avant...à un coût exhorbitant ! Quand certains affirment que le nucléaire ne produit pas de CO2, je m'interroge sur la quantité de CO2 qui sera produite pour réaliser ce cataplasme de béton ?
Rappelons que 162 élus alsaciens ont signé un appel solennel à la fermeture de Fessenheim. Arrêtons-la avant qu'il ne soit trop tard.

Anonyme | 15 janvier 2009 à 12h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Matériels de sécurité pour l’utilisation du chlore gazeux Eurochlore SAS