En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Une brochure pour la mise en place du tri cinq flux en entreprise

Déchets  |    |  Eva GomezActu-Environnement.com

L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a mis à disposition des entreprises, commerces ou encore administrations, une brochure d'aide à la mise en place du "Tri 5 flux". Ce tri à la source de cinq flux de déchets a été rendu obligatoire dans le prolongement de la loi sur la transition énergétique, via le décret du 10 mars 2016 (15360). Il concerne les déchets papiers/cartons, le métal, le plastique, le verre et le bois produits par les acteurs économiques et les administrations.

La brochure de l'Ademe décrypte cette obligation, en rappelant à quelles structures elle s'applique et pour quelles raisons. "Ces 5 flux peuvent être entreposés et collectés soit séparément les uns des autres, soit tout ou en partie en mélange entre eux", rappelle la brochure, avant de proposer un "schéma de plan d'actions" en quatre étapes : l'état des lieux ou l'évaluation du volume de déchets et du coût de gestion, l'identification des filières et des prestataires à contacter, la mise en place du tri avec des solutions optimales, une signalétique adaptée et une sensibilisation des salariés, et enfin, la mise en place d'un suivi.

"Optimiser les politiques de recyclage et de valorisation de matières"

Ce guide contient des liens vers des méthodes de calcul de quantités de déchets, vers des contacts de prestataires déchets ou encore vers des exemples d'affiches et pictogrammes de signalétique. L'Ademe en profite également pour souligner que cette disposition est "l'occasion pour les acteurs économiques et les administrations d'optimiser leur politique de recyclage et de valorisation de matières". L'organisme revient sur les avantages économiques du tri : "Le coût complet des déchets représente plus de 14 fois la seule facture du prestataire déchet", peut-on lire sur la brochure.

Cette obligation entre dans le cadre de l'objectif de 65% de valorisation des déchets non dangereux et de réduction de la mise en décharge à l'horizon 2025.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…