En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Centrale de Cattenom : deux mois de prison ferme pour des militants de Greenpeace

Risques  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
Centrale de Cattenom : deux mois de prison ferme pour des militants de Greenpeace

Huit militants de l'ONG Greenpeace, qui s'étaient introduits le 12 octobre 2017 dans la centrale nucléaire de Cattenom (Moselle) et déclenché un feu d'artifice, ont été jugés mardi 27 février 2018 par le tribunal correctionnel de Thionville (Moselle). Six militants ont écopé de cinq mois de prison avec sursis. Deux autres militants, ayant déjà des antécédents, ont été condamnés à deux mois de prison ferme.

Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire pour Greenpeace France, est également condamné à cinq mois de prison avec sursis. L'association Greenpeace France, représentée par son directeur général, Jean-François Julliard, devra aussi payer une amende de 20.000 euros. Elle devra également verser 50.000 euros à EDF au titre "du préjudice moral".

Greenpeace France a dénoncé dans un communiqué ce jugement "très sévère" et a annoncé qu'elle fera appel. "C'est la première fois que des militants de l'association sont condamnés à une peine de prison ferme. Yannick Rousselet, salarié de Greenpeace France, est quant à lui condamné pour « complicité » alors qu'aucun fait n'a été établi. Ces lourdes sanctions ne sont pas acceptables pour l'organisation qui a joué son rôle de lanceur d'alerte (…) et qui ne cessera pas de dénoncer l'irresponsabilité d'EDF en matière de sécurité nucléaire", a déclaré Jean-François Julliard.

Le 28 novembre 2017, vingt-deux militants de Greenpeace se sont aussi introduits dans la centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche) pour dénoncer "l'extrême vulnérabilité" des piscines d'entreposage de combustible usé. L'exploitant de la centrale EDF a également porté plainte.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…