En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La Semaine de la Réduction des Déchets est lancée

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Le Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du Territoire et l'ADEME ont lancé samedi la 3ème édition de la Semaine de la Réduction des Déchets qui se tient jusqu'au 30 novembre dans toute la France.

Selon l'ADEME, 353 kg de déchets ménagers sont produits par an et par habitant. La prévention de la production de déchets est un des axes forts du Grenelle Environnement, qui a proposé des objectifs ambitieux de réduction : - 5kg/hab/an pendant 5 ans, rappelle de son côté le MEEDDAT.

À travers plus de 430 manifestations de proximité, c'est le moment de sensibiliser et de mobiliser les citoyens, jeunes ou moins jeunes sur l'impact de leur mode de vie sur la production de déchets. De Dunkerque à Montpellier en passant par Paris, Lyon ou Saint Anne en Guadeloupe, des associations, collectivités, établissements scolaires, institutions ou encore des entreprises organisent des expositions, débats, conférences, journées portes ouvertes, sensibilisations en grande surface, projections de films… sur des thèmes variés : le compostage, l'éco-consommation, la réparation et la réutilisation.

La mobilisation pour cette 3ème Semaine de la Réduction des Déchets s'annonce plus forte encore que l'an dernier soulignent l'ADEME et le MEEDDAT, où 346 manifestations étaient organisées en 2007.

Cette Semaine met en avant cinq axes clé de réduction des déchets, depuis la conception jusqu'à l'achat, l'utilisation et la récupération : Ça déborde ; mieux produire ; mieux consommer ; prolonger la durée de vie de ses produits ; moins jeter.

L'ADEME a par ailleurs présenté les résultats d'une étude menée en 2008 sur 370 foyers témoins (1.064 personnes), qui ont réduit, en 2 mois, 22% de leurs déchets produits en optant pour 4 gestes de prévention qu'ils ne pratiquaient pas auparavant (dont le compostage des déchets organiques ou l'autocollant Stop Pub sur sa boîte aux lettres).

Cette étude montre qu'on peut, en s'organisant un peu, réduire ses déchets de 80kg par an, a souligné le ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo.

Parmi les dix gestes simples de prévention, l'ADEME recommande également de choisir les produits au détail ou en vrac qui permettent d'éviter les emballages superflus, d'utiliser des sacs réutilisables pour faire les courses, de boire de l'eau du robinet ou encore de limiter les impressions.

Actuellement en France, environ 20% des déchets ménagers sont recyclés, 40% partent en décharge et 40% sont incinérés.

Cette manifestation est organisée en partenariat avec France Nature Environnement (FNE), la CLCV (Consommation, logement et cadre de vie) et le Réseau Recycleries & Ressourceries.

Réactions3 réactions à cet article

 
Petits gestes vs grands choix

Pour quelques réflexions sur la tendance des "petits gestes", déplaçant le fardeau moral vers le consommateur au détriment d'une réflexion sur les grands choix, voir le blog de yannick rumpala

-- | 29 novembre 2008 à 16h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Réduction des déchets : en Savoie aussi

Les collectivités de Savoie mènent une campagne de sensibilisation à la consommation éco-responsable : www.le-pic-du-dechet.com .
On y trouve des astuces pour faire des économies en produisant moins de déchets, des I-pods à gagner en participant au concours vidéo, des vidéos décalées des Barjots de la Conso... et un blog des familles, témoignage en direct de Savoie.
Dématérialisée, cette campagne ne produit pas de déchets !
Une illustration sur http://blog-des-foyers.le-pic-du-dechet.com/?smed_200811

chris | 01 décembre 2008 à 14h31
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Le compostage local réussi bien au Canada

Nous avons quelques projets intéressants de réduction des matières résiduelles par le compostage sur site et par composteur mécanisé. Ce qui nous a le mieux réussi dernièrement sont les composteurs de type big hanna qui nous ont apporté une technologie vielle de 20 ans mais qui nous était inconnue. Dans la plupart des sites de compostage local, les utilisateurs n'ont plus de conteneur à ordures. Tous leurs résidus alimentaires, même de viandes, de poissons ou produits fromagers peuvent y être compostés.

Il ne s'agit pas en général de grands projets, mais les petits gestes font la différence, un projet à la fois.

Claude Beaulé, ing.

claudebeaule | 20 janvier 2009 à 03h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager