En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Remise des Trophées des Technologies Economes et Propres 2007

Gouvernance  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Comme tous les ans, l'ADEME et son partenaire le magazine « Industrie et Technologies » organise les Trophées des Technologies Economes et Propres destinés à mettre en lumière les entreprises ayant innové pour réduire leur consommation d'énergie ou leur pollution.
Pour cette 15e édition, France Télécom à Lannion (Côtes-d'armor), Heineken entreprise à Marseille (Bouches-du-Rhône) et Ahlstrom, fabricant de matériaux de haute performance à base de fibres pour les lingettes ou les rubans adhésifs, à Pont-Evêque (Isère) ont été désignés lauréats ex-aequo du Trophée des technologies économes et propres.

L'unité recherche et développement de France Telecom a mis au point un système de climatisation par ventilation optimisée, sans recours à une production externe de froid. Il utilise notamment la fraîcheur nocturne de l'air extérieur pour refroidir les équipements et les bâtiments. Une année d'exploitation a montré une réduction de la consommation énergétique d'un facteur 6 à 10 comparé à l'utilisation d'une climatisation par groupe frigorifique. D'un coût variant de 6.000 à 16.000 euros pour des salles de 40 à 100 mètres carrés, France Telecom a installé cette technique dans 300 de ses sites.
L'usine du fabricant de bière Heineken a quant à elle réduit de 18% sa consommation d'énergie thermique et de 10% ses émissions de GES lors de la phase finale du brassage grâce à sa technologie « PFADUKO » qui permet de réduire les émissions polluantes et de récupérer de l'énergie thermique dans le cadre du procédé de brassage et notamment lors de l'ébullition du moût de bière.
Enfin, la société Ahlstrom a créé un bâtiment de stockage de boues équipé d'une nouvelle technologie de dépollution olfactive (filtre d'adsorption par charbon actif et photocatalyse à base de TIO2).

Dans la catégorie PME-PMI, c'est la société Récupyl basée à Domene dans l'Isère qui a remporté le 1er Prix. Cette société de 10 personnes créée en 93 a développé un procédé de recyclage des batteries au lithium hors d'usage de téléphones portables et d'ordinateurs. Les piles et accumulateurs sont broyés mécaniquement et le broyat subit ensuite une séparation mécanique et magnétique des composants permettant notamment d'éliminer papier et plastique. Le cobalt est ensuite récupéré par voie chimique. A partir de 100 kg de piles, on récupère environ 10kg de cobalt sous forme d'oxyde de cobalt, précise la société.

Le 2ème Prix est revenu à Sofia Cosmétiques (Carros, Alpes-Maritimes), fabricant de préparations pour crèmes et pâtes cosmétiques, pour ses efforts de réduction de ses consommations. De manière à recycler l'eau chaude, la PME a mis en place un système de circulation d'eau chaude en circuit fermé sur les machines de fabrication et d'une cuves de récupération et de refroidissement d'eau.
Elle a également investi dans un turbo-émulseur qui conduit à une réduction des temps de chauffage et de refroidissement de 30 à 50%. Le coût d'investissement total de la réalisation s'élève à 175. 000 euros, indique la PME.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager