Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le ministère de l'Ecologie a décerné des trophées du mécénat pour l'environnement et le développement durable

Gouvernance  |    |  Mélanie Favrot  |  Actu-Environnement.com

Le 31 mars 2011, le ministère de l'Ecologie a organisé la cérémonie de remise des 1ers Trophées du mécénat d'entreprise pour l'environnement et le développement durable. Les lauréats sont les projets "les plus exemplaires". L'objectif du ministère était de rapprocher les entreprises avec l'environnement en les encourageant à s'investir dans des actions de mécénat auprès de porteur de projet. Le budget du mécénat environnemental en France atteint aujourd'hui 220 millions d'euros, soit 11% du mécénat global. 42 dossiers avaient été déposés pour concourir pour le trophée, représentant 12 millions d'euros de projets.

Ces trophées récompensent le tandem entreprises/porteurs de projets – associations, ONG, collectivités territoriales, établissements publics – ayant financé des initiatives exemplaires dans 6 catégories : biodiversité, mécénat de compétence, milieu marin, éducation et formation, environnement/solidarité, nature et handicap. Un trophée est décerné pour chaque catégorie et des mentions spéciales du jury ont également été décernés.

Avec le projet de réintroduction du Lamantin des Antilles dans la baie du Grand Cul-de-sac marin le Parc national de la Guadeloupe et SITA Espérance ont remporté le trophée dans la catégorie "biodiversité". Depuis la signature d'un partenariat en 2009, SITA Espérance a participé au financement de ce projet, porté par le Parc, à hauteur de 60.000 €.

Le Programme de sauvegarde du Milan royal dans le Massif central a reçu quant à lui le trophée dans la catégorie "mécénat de compétence". Ce programme se déroulera sur la période 2009-2012 est porté par Volvic et la Ligue de Protection des Oiseaux Auvergne. Le Milan royal est inscrit sur la liste rouge des oiseaux du monde avec le statut de quasi-menacé selon les critères de l'UICN, en effet, sa population a diminué de presque 20 % sur la décennie 1990-2000.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager