En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Martinique et Guadeloupe : première Liste rouge de la flore menacée

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le comité français de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et le Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) ont publié les premiers résultats de la Liste rouge nationale des espèces de la flore menacées en Martinique et en Guadeloupe.

Ainsi, 186 espèces de plantes supérieures de l'archipel guadeloupéen sont menacées de disparition, évaluent-ils. Parmi les espèces, le Gaïac (Guaiacum officinale) et la Liane à agoutis (Entada polystachya) sont classés "en danger" en Guadeloupe. Le Mahot-gombo (Hibiscus pernambucensis) figure en catégorie "vulnérable". L'orchidée Anathallis mazei et le Ti-branda (Polygala planellasi), tous deux endémiques de l'archipel, sont quant à eux classés "en danger critique".

En Martinique, 162 espèces de la flore sont également menacées de disparition. Parmi elles, figurent la Liane à canots (Tanaecium crucigerum) et le Banga (Acrocomia karukerana) classés "en danger critique". Le Bois chandelle (Zanthoxylum spinifex) et l'orchidée Oncidium altissimum sont en catégorie "vulnérable". Le Caca-ravet (Cybianthus dussii) et le Bois-moussara (Drypetes dussii), tous deux endémiques de l'île, ont été classés "en danger".

Ces évaluations ont été menées en partenariat avec les Conservatoires botaniques des îles de Guadeloupe et de Martinique et la Fédération des conservatoires botaniques nationaux.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager