En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'UICN appelle à un moratoire sur la pêche au thon rouge en Méditerranée

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Les membres de l'UICN (Union Internationale de Conservation de la Nature) réunis en congrès mondial à Barcelone, ont adopté hier une résolution appelant à un moratoire sur la pêche au thon rouge en Méditerranée, afin de permettre la restauration du stock.

Cette recommandation vise à demander à la Commission internationale pour la conservation des thonidés (ICCAT), dont la prochaine réunion est prévue en novembre à Marrakech, au Maroc, de se prononcer pour une suspension immédiate de la pêche au thon rouge.

Alors que le niveau de capture autorisé par l'ICCAT était de 29.500 tonnes pour 2007, le niveau réel de capture a été de 61.000 t, soit plus du double, rappelle le rapport annuel du comité scientifique (SCRS) de l'ICCAT rendu le 12 octobre.

Dans un communiqué, l'organisation environnementale Greenpeace qui a salué cette décision de l'UICN, estime qu'un moratoire est indispensable. Ces appels répétés à la fermeture de la pêcherie du thon rouge correspondent à ce que Greenpeace demande depuis plusieurs années. C'est le seul moyen pour éviter la disparition de cette espèce en Méditerranée, affirme François Chartier, chargé de la campagne océan à Greenpeace France.

Les parties contractantes –Etats membres- doivent suivre ces recommandations lors de la prochaine réunion de l'ICCAT à Marrakech en novembre prochain, avant toute mesure de révision du plan de gestion, ajoute-t-il.

Rappelons qu'en septembre dernier, un autre rapport d'experts indépendants commandité par l'ICCAT lui-même pour évaluer sa gestion du thon rouge, recommandait la suspension immédiate de la pêcherie dans l'Atlantique Est et en Méditerranée jusqu'à ce que les pays impliqués, leurs ressortissants et les entreprises de pêche opérant dans ces eaux, acceptent de respecter pleinement les règles et recommandations de l'ICCAT et du droit international sur la mer.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager