Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Union de l'énergie : la directive électricité est entrée en vigueur

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

La directive européenne sur l'électricité est entrée en vigueur le 1er janvier 2020. Approuvée en décembre 2018, elle fait partie du Paquet énergie propre. Elle fixe les règles pour un marché de l'électricité plus intégré. L'idée est de s'appuyer sur les marchés, pour favoriser la concurrence et faire baisser les prix, en limitant les aides d'État ou les mesures créant des distorsions, comme les tarifs réglementés. Elle privilégie les mesures sociales pour réduire la précarité énergétique.

Le texte encadre les marchés de capacité et prévoit une meilleure coordination entre les gestionnaires de réseaux de transport et de distribution.

Enfin, la directive vise à donner plus de liberté aux consommateurs en facilitant les changements de fournisseurs, l'autoconsommation, le regroupement en communautés énergétiques ou encore l'accès à une tarification dynamique.

Réactions2 réactions à cet article

 

S'appuyer sur les marchés... libres et non faussés comme on dit à Maastricht... Bouffonnerie ! On observe une diminution des capacités pilotables et un foisonnement des intermittentes : le marché aussi puissant soit-il ne pourra pas distribuer de courant les nuits sans vent, quelle que soit l'organisation des distributeurs ! Cette commission est inepte.

dmg | 07 janvier 2020 à 14h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'accès à la tarification dynamique n'est pas du tout un progrès. Il fur un temps où l'on avait accès à l'eau, à l'électricité, et au téléphone. Il me semble que les évolutions libérales "dictées par les marchés" sont en train de reprendre les acquis. Déjà à Cordemais en décembre 2019, sa production se faisait au gré des humeurs et revendications de la CGT ( qui a obligé à acheter de l'électricité outre Rhin ), mais maintenant que la production d"'électricité contient une part EnR, cela va se faire encore plus au gré des vents, du soleil, de la pluviométrie. et c'est plutôt un rationnement contraint qui se produira si on a peu de moyens. Le LINKY va nous desservir ! La voiture électrique va supprimer beaucoup d'emplois, ne va pas économiser le CO2 "global" mais va supprimer notre autonomie, et en plus nous contraindre à recharger selon les bons vouloirs des fournisseurs et des gros consommateurs.

J Cl M 44 | 07 janvier 2020 à 15h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Micro-onduleur QS1, pour les panneaux photovoltaïques à haut rendement APsystems