Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Des experts américains contestent la hausse des rendements des cultures OGM

Agroécologie  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Des experts indépendants américains de l'Union of Concerned Scientists (UCS) ont publié le 14 avril un rapport qui souligne que les cultures d'organismes génétiquement modifiés (OGM ) ne garantissent pas une augmentation des rendements des cultures aux Etats-Unis, contrairement à ce qu'affirment les semenciers.

Les scientifiques ont analysé le rendement de trois céréales OGM : un maïs résistant à certains insectes nuisibles (pyrale…) et un maïs et un soja tolérants aux herbicides . Résultat : ces deux dernières variété d'OGM n'ont apporté aucune amélioration des rendements, souligne le rapport.

Concernant le maïs Bt (Bacillus thuringiensis), résistant aux insectes, l'accroissement de la production est marginal avec une augmentation moyenne de 0.2 à 0.3% par an. Toutefois, dans les cas de fortes invasions, le maïs Bt offre un rendement d'exploitation supérieur de 7 à 12% par rapport aux cultures traditionnelles.

Selon les auteurs du rapport, les OGM ne pourront pas assurer les besoins alimentaires de la planète qui comptera 9 milliards d'habitants en 2050. Des études récentes ont montré que des méthodes agricoles réduisant au minimum l'utilisation de pesticides et d'engrais synthétiques peuvent plus que doubler le rendement des cultures, et à faible coût pour les agriculteurs de régions en développement comme l'Afrique sub-saharienne, ont-ils ajouté.

Réactions4 réactions à cet article

 
Des experts américains contestent

« Chacun sait que nous avons tendance à croire ce que nous souhaitons"
Il n'est pas surprenant qu'un maïs concu pour se protéger des prédateurs ne soit pas plus performant en l'absence de ceux-ci !
Mais lorsqu'il y a une attaque de parasites celui-ci remplis bien son rôle puisque les rendements sont supérieur de 7 à 12 % et même en Inde le coton BT a des rendements supérieurs de 50%.
La culture de plantes transgéniques progresse chaque année et de 9,4% en 2008 . Peut-on penser que sur 125 millions d'hectares 12 millions d'agriculteurs soient incapables de juger de la rentabilité de leur choix ?

bocaorne | 17 avril 2009 à 17h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Des experts américains contestent

Un élément pourtant essentiel (mais logiquement absent de l'article) : à quelle fréquence les champs subissent les "invasions de nuisibles" ? Si ce phénomène parvient tous les 50 ans, quel intérêt trouvons nous dans les OGM ? S'il arrive tous les ans, les gains de rendements sont ils comparés à la différence de prix d'achat (différence du rendement économique) ?

Si je paie un grain deux fois plus cher pour voir son rendement augmenté de 10%... je doute de l'efficacité global. Si je l'achète au même prix, je le prends les yeux fermés.

Encore une fois, une étude montre ce qu'elle veut montrer (qui a payé cette étude ? c'est toujours la bonne question). Mais la considération "globale" du sujet est toujours négligée (et ce quelque soit l'étude menée sur le sujet).

Il ne reste plus que deux solutions. La première est de reprendre des cours de biologie et biotechnologies et lire l'ensemble des rapports d'un oeil critique. Moi, je me penche vers la deuxième solution : quand je ne sais pas je m'abstiens. Du moment si je sais si ce que je mange contient de l'OGM, je veux avoir le choix de dire "non".

jy | 21 avril 2009 à 10h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Des experts américains contestent

Réponse a JY

Il ne suffit pas de diffuser de sages conseils : (Quand je ne sais pas je m’abstiens…) Il faut aussi les mettre en pratique. Sur les OGM vous semblez tout ignorer de ce sujet en particulier ; et de l’agriculture en générale.
Penser que des agriculteurs engagent des dépenses de précaution pour protéger leurs cultures d’un parasite qui sévirait qu’une fois tous les 50 ans, ne reflète pas une réflexion approfondie du sujet . Votre calcul bizarre sur l’éventuelle rentabilité confirme bien que n’avez jamais fréquenté les centres de gestion agricole. Il faut savoir, que si certaines semences coutent plus chères elles ne représentent jamais 50 % du coût des intrants. La meilleure réponse à votre question ce sont les 13 millions d’agriculteurs qui ont choisi de cultiver des plantes OGM. Quand à votre choix légitime de choisir ou non de consommer des OGM, je ne vois pas ou votre liberté est menacée.

bocaorne | 21 avril 2009 à 18h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Re:Re:Des experts américains contestent

...Peut-être tout simplement par la contamination des cultures OGM sur les non OGM.
Si encore cette phrase pourrait être vraie : Monter votre empire mais ne me polluer pas l'air quand je respire...
L'ennuie est que l'on pourrait donner toutes les preuves d'un danger à certains Hommes, ils ne le verraient même pas si celui-ci était devant leur porte.
Ce même homme qui veut se rassurer avec des études, des contre études, pour prouver que l'autre a tort. C'est tout le contraire de la sagesse.
Car il est bien là le coeur du problème. De savoir si l'humanité veut continuer à vivre ensemble, dans le respect de chacun, et de "l'environnement". Certains indiens d'amérique avaient raison en disant qu'ils ne comprenaient pas cette notion, car l'homme croit qu'il y a lui d'un côté, et l'environnement de l'autre.
C'est évident qu'à partir de ce moment là, il est difficile de continuer à discuter avec des personnes persuadées que des études chiffrées vont nous apporter le bonheur...
Je vous souhaite de vous élever spirituellement. Vous vous rappelerez de cette phrase plus tard je l'èspère, car la terre elle, s'en remettra, avec ou sans nous, qui nous proclamons HUMAINS.
Je vous vousouhaite une bonne vie monsieur. Eric.

fish08 | 21 août 2010 à 14h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Gestion et traitement des terres et remblais pour les chantiers du BTP Biogénie