En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Vaisselle jetable en plastique : ce qui sera interdit à partir de 2020

Déchets  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com
Environnement & Technique N°362 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°362
[ Voir un extrait du numéro | Acheter le numéro]

Le décret du 30 août 2016, paru au Journal officiel du 31 août, précise les modalités de mise en œuvre de la limitation des gobelets, verres et assiettes jetables en matière plastique. Pour rappel, la loi de transition énergétique pour la croissance verte prévoit qu'à partir du 1er janvier 2020, la mise à disposition des gobelets, verres et assiettes jetables en matière plastique soit interdite, à l'exception de ceux compostables en compostage domestique et constitués de matières biosourcées pour tout ou partie.

Le texte définit les produits visés : les gobelets, verres et assiettes dont le plastique joue le rôle de composant structurel principal, et prévus pour une utilisation unique. Ne sont pas concernés les produits entrant dans le champ de la directive européenne relative aux emballages et aux déchets d'emballages. En revanche, la vaisselle jetable "compostable en compostage domestique" sera autorisée. Pour cela, il faudra qu'elle réponde aux exigences de la norme française relative aux spécifications pour les plastiques aptes au compostage domestique (NF T51-800) ou, lorsqu'elle provient d'Union européenne ou de Turquie, qu'elle présente des garanties équivalentes. De même, les produits contenant un minimum de 50% de matières biosourcées en 2020, et de 60% en 2025, seront autorisés. Les matières biosourcées sont définies comme "toute matière d'origine biologique à l'exclusion des matières intégrées dans des formations géologiques ou fossilisées".

Enfin, cette interdiction s'adresse aux "personnes physiques ou morales livrant, utilisant, distribuant ou mettant à disposition pour la première fois sur le marché intérieur, à titre onéreux ou gratuit, pour les besoins de leur activité économique, des gobelets, verres ou assiettes jetables en matière plastique".

Réactions4 réactions à cet article

 

Bonjour,
Est-ce que les gobelets en carton seront également interdit ? où peuvent-ils être considérés comme alternative ?

Merci d'avance et bonne journée,

sandrinevdb | 06 avril 2017 à 09h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour,
Si le plastique ne constitue pas le composant principal, il n'y a pas d'interdiction. Donc oui les gobelets en plastique pourraient constituer une alternative, bien qu'ils soient jetables aussi (à éviter donc !!).
Bonne journée,

Sophie Fabrégat Sophie Fabrégat
06 avril 2017 à 12h13
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Comme d'habitude on se trompe de cible !!
on revient au lavage, stockage, entretien, produits lessiviels difficiles à éliminer dans les eaux de rejet et leur coût, énergie pour chauffer l'eau, l'eau ( exemple +/- 0.30 cl d'eau pour une assiette en machine industrielle à recyclage) entretien, lavage des torchons, combien pèsent 100 assiettes classiques pour 100 jetables ? L' hygiène (en 1980 une étude signalait des cas de transmission de VIRUS grippe en cantine (fourchettes, assiettes mal lavées) on oublie que le plastique, en incinérateur communal ou Sivom, redevient carburant et non plus comburant et aide à incinérer des produits tels que les couches, et enfin on dénie le pratique : qui à 500 pièces de vaisselles pour 100 personnes ? qui va se proposer à la vaisselle?. On oublie les belles tables en couleur, on oublie les contraintes de la location : aller/retour
la casse, les accidents de verres brisés, et tant d'autres raisons
Sans parler de l'emploi créé tant dans la distribution que dans la fabrication. Notre problème : Nous privilégions l'écologie.... chez les autres sans regarder notre petite personne et comme toujours
au lieu d'éduquer on détruit ou supprime.
Quand la vaisselle jetable ne sera plus utilisée on se rendra compte de son utilité !!!

geka41 | 18 septembre 2018 à 16h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Pour faire suite à mon dernier message concernant la suppression de la vaisselle plastique. On nous dit maintenant vous avez la vaisselle "nature" en résidu de canne à sucre (bagasse) en feuille de palme, en carton broyé recyclé compacté (boite à oeufs), on en a trouvé même , en Italie, de la vaisselle "Mangeable" en son de blé ou de mais parfaitement consommable et utilisable avec des sauces etc...
Incontestablement la pulpe de canne est , sans discussion, la plus écologique et compostable, la plus jolie, la plus solide et la plus agréable .....Mais où trouve t'on la matière première? à des milliers de kilomètres de la France : Indes, Amérique sud, Afrique, Asie et comme elle est aussi très lourde (2 fois le poids du plastique) on voit les coûts de transport, stockage, distribution ainsi que notre dépendance, de même pour la "vaisselle palme" très "fun" certes pour l'instant les rejets naturels sans traitement de la plante suffisent ... mais qui sait dans l'avenir : à un moment il faudra (comme pour l'huile de palme) déboiser pour cultiver intensivement du palmier à feuille pour répondre à la demeande
On change un borgne pour un Aveugle
Soyons écolos mais sachons jeter proprement sans polluer

geka41 | 19 septembre 2018 à 15h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…