Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Vallée de l'Arve : le fonds air-bois prolongé et un projet de ZFE à l'étude

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le 29 juin, les acteurs engagés dans le plan de protection de l'atmosphère (PPA) de la vallée de l'Arve (Haute-Savoie) se sont réunis, à Cluses, pour dresser un nouveau bilan des actions menées, a annoncé la préfecture de la Haute-Savoie. À l'occasion de cette cinquième conférence locale de l'air (Cl'air), les membres du bureau du PPA (État, collectivités, associations, acteurs socio-économiques...) ont prolongé le fonds air-bois, « mesure phare » du PPA de la vallée de l'Arve.

Déjà plus de 5 200 foyers se sont saisis de ce dispositif pour remplacer leur appareil de chauffage au bois non performant. L'objectif retenu dans le PPA est d'atteindre les 6 700 appareils remplacés à la fin de 2023. Ainsi, depuis 2013, c'est un gain de 132 tonnes d'émissions de particules fines obtenu grâce au fonds air-bois, précise la préfecture. Elle rappelle que les foyers ouverts sont interdits par arrêté préfectoral depuis le 1er janvier 2022, « contribuant également de manière significative à la baisse des émissions de particules fines ».

Le bureau du PPA a également confirmé les réflexions et les échanges engagés entre les différentes communautés de communes sur l'opportunité de mettre en place une zone à faibles émissions mobilité (ZFE) volontaire sur le périmètre du PPA. Ces réflexions et cette concertation seront élargies aux acteurs économiques et aux citoyens à partir de l'automne.

« Depuis dix ans, il est constaté une baisse continue et significative des émissions de tous les polluants ciblés » par le PPA, souligne la préfecture. Entre 2012 et 2019, les actions menées ont permis notamment de réduire de 31 % les émissions de particules fines PM10 et de 28 % les émissions d'oxydes d'azote. « Les concentrations en particules fines PM10 et en oxydes d'azote constatées en 2021 respectent d'ores et déjà̀ les objectifs du PPA pour l'année 2023 », indique la préfecture.

Réactions1 réaction à cet article

 

le remplacement des cheminées à foyers ouverts par des poêles à bois fermés labellisés "flamme verte" est une bonne mesure. Il manque une information sur les conditions d'octroi de la subvention et l'indication selon laquelle elle est soumise ou non à conditions de ressources. Il serait intéressant de savoir combien de foyer en maisons individuelles se chauffent au bois et combien de chaufferies collectives au bois sont installées chaque année

DUC | 06 juillet 2022 à 23h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

XPERT : analyseur RoHS pour le contrôle des produits de consommation Olympus France