En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Projets éoliens concertés : Valorem signe la charte Amorce

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Valorem, producteur d'énergies vertes, a annoncé le 12 septembre son adhésion à la charte de l'association d'élus Amorce visant à développer des projets éoliens concertés. Présentée le 3 septembre dernier, cette charte a pour objectif de faciliter l'acceptabilité des projets éoliens et leur intégration dans les territoires.

"Valorem est fier d'être le premier développeur éolien à avoir adhéré à la charte de l'association Amorce (…) Dès 2007, nous avons mis en place une démarche d'information et de concertation visant à impliquer les élus et la population locale. Il est de notre responsabilité de se mettre à l'écoute des enjeux locaux pour partager un projet et non l'imposer", a déclaré Gérald Brun, directeur du département opérationnel chez Valorem.

La charte engage le développeur à contacter la collectivité avant toute prospection, afin que celle-ci se positionne sur l'opportunité d'un développement éolien et sur les détails du projet envisagé (zonage, modalités de sélection…). Le développeur doit proposer une méthode de travail visant à associer les acteurs locaux au montage du projet et étudier, si la demande lui en est faite, la possibilité d'une participation publique ou citoyenne au projet. Pendant la phase d'exploitation, le développeur s'engage à ce que l'exploitant du parc éolien transmette chaque année à la collectivité un rapport d'activité (production énergétique, bilan carbone et aspects environnementaux).

Réactions2 réactions à cet article

 

Cette démarche tend à faire accepter les éoliennes en jouant sur l'intérêt financier local.On sait que la plupart des projets s'appuyent sur ce seul aspect pour mieux séduire d'abord les maires puis les habitants de la commune.
Ce qui reste ignoré c'est le fait que le paysage n'est la propriété ni des habitants locaux ,ni des élus ,mais bien une richesse collective au sens large ,c'est à dire à tous ceux qui peuvent le percevoir.Le Mont St-Michel appartient à l'humanité toute entière .
Le détour par la mise en compte local n'est qu'un artifice .

sirius | 15 septembre 2014 à 23h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Quels que soient les démarches et propositions faites pour accompagner les projets éoliens, force est de constater que rien ne pourra en contenter certains... Le verre sera toujours à moitié vide.

guirno | 16 septembre 2014 à 15h20
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager