En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Philippe Van de Maele bientôt à la tête de l'Ademe

Gouvernance  |    |  Carine SeghierActu-Environnement.com
Par décret en date du 6 février 2009, M. Philippe Van de Maele, ingénieur général des ponts et chaussées, a été nommé membre du conseil d'administration de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME), en qualité de représentant de l'Etat, sur proposition du ministre chargé de l'environnement, en remplacement de Mme Chantal Jouanno, nouvelle secrétaire d'Etat à l'Ecologie.

Au cours de sa séance du 11 février 2009, le Conseil d'Administration de l'ADEME a décidé, après délibération, de proposer aux Ministres chargés de l'environnement, de l'industrie et de la recherche que Philippe Van de Maele soit nommé Président du Conseil d'administration de l'ADEME. La date de sa nomination à la Présidence devrait être effective à l'issue d'un prochain Conseil des Ministres, indique l'établissement public dans un communiqué.

Polytechnicien, ingénieur général des Ponts et chaussées, Philippe Van de Maele, 47 ans, était depuis avril dernier le directeur adjoint du cabinet du ministre Jean-Louis Borloo. Il a également occupé, pendant 4 ans, la fonction de directeur général de l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru).

Réactions2 réactions à cet article

 
Enfin ! Et ensuite...

Bonjour,

La vacance du poste de président/e de l'ADEME prend fin. Il faut s'en réjouir, car il les grands chantiers n'attendent pas. Notons au passage que cette vacance aura été (un peu) plus longue que celle du secrétaire d'Etat. Tout à fait normal me direz-vous sans doute.

Je m'interroge, peut-ête naïvement ( mais j'attends vos avis sur la question), sur le fait que le nouveau (futur) président de cette Agence n'axe trop son action sur le bâtiment( l'énergie dans le bâtiment plus précisément), en portant moins d'attention sur des sujets transversaux importants tels que la l'éco-conosmmation et l'éco-conception (Nos produits -et services- ont aussi un impact important sur l'environnement !) qui ont fait de l'ADEME un acteur particulièrement précurseur.
Bien entendu, le Grenelle a fixé des priorités et l'ADEME est en charge de les mettre en oeuvre.

La présidence de l'ADEME change de visage, mais change -telle en même temps ses priorités? (Je rappelle que l'Agence intègre des agents de la Direction de l'Equipement notamment)

Merci pour vos avis.

tellme | 12 février 2009 à 15h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Enfin ! Et ensuite...

quand corinne lepage disait que l'equipement etait en train de prendre le pouvoir au sein du medaat elle n'avait pas tort!! quid de l'indépendance de l'ademe? L'ecologie quitte progressivement le gouvernement!Sarko verrouille tout

lionel | 13 février 2009 à 09h16
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…