Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Varenne agricole de l'eau : un décret crée le poste de délégué interministériel

Eau  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Un décret, publié au Journal officiel du 23 avril 2022, institue un délégué interministériel chargé du suivi des conclusions du Varenne agricole de l'eau et de l'adaptation au changement climatique. Le poste, créé pour trois ans, est rattaché au ministre chargé de l'Environnement et au ministre chargé de l'Agriculture. Un second décret nommera le délégué, sur proposition des deux ministres.

Chargé du suivi de la mise en œuvre de la feuille de route issue des travaux du Varenne, le délégué interministériel doit assurer la coordination entre les actions de l'État et celles des services territoriaux. Il veille aussi « à la mise en œuvre rapide des actions prioritaires identifiées lors du Varenne pour optimiser et maîtriser la mobilisation des ressources en eau, cela dans le respect des équilibres naturels et des schémas directeurs d'aménagement et de gestion des eaux (Sdage) ». Il doit enfin « valoriser les travaux réalisés dans le cadre du Varenne », notamment concernant l'adaptation du secteur agricole aux conséquences des changements climatiques.

Le décret fixe cinq missions au délégué : garantir la continuité de la dynamique du Varenne et assurer son portage (il devient le référent sur la question agricole de l'eau) ; coordonner et promouvoir l'action des services de l'État en faveur d'une politique publique de l'eau en agriculture ; veiller à l'association de l'ensemble des acteurs concernés par la mise en œuvre de la feuille de route issue du Varenne ; « faire vivre les principes du Varenne », en s'appuyant, notamment, sur les instituts techniques et de recherches ; favoriser la mobilisation des ressources budgétaires.

Le délégué rendra régulièrement compte de ses actions aux deux ministres dont il dépend. En fin de mandat, il remettra un rapport Premier ministre pour faire le bilan de son action et formuler des propositions d'amélioration.

Réactions1 réaction à cet article

 

En adoubant la captation de la ressource en eau par une ultra minorité, il démarre sous les "meilleurs" auspices, ce second quinquennat soit-disant tourné vers la lutte contre le changement climatique : ne rien changer à l'équation agricole, voir même renforcer la cause du problème, du moment que ça rapporte un max de pépettes sur le court-terme !

Pégase | 27 avril 2022 à 09h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Aquaphon® A200 : détecteur électroacoustique de fuites pour réseaux d\'eau SEWERIN