Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

France Bois Forêt souhaite promouvoir les variétés forestières améliorées pour renouveler la forêt française

Biodiversité  |    |  Déborah Paquet  |  Actu-Environnement.com

L'interprofession nationale France Bois Forêt a publié un guide des variétés forestières améliorées (VFA). Cette publication part d'un double constat de la profession : le nombre d'arbres plantés (hors Pin maritime) en France a été divisé par 4 depuis les années 90 en passant de 110 à 28 millions. De plus, le patrimoine forestier national, composé aux 2/3 d'essences feuillues, est peu adapté aux réalités du marché et de la consommation, selon l'interprofession.

Le GIE "Semences forestières améliorées" et les Pépiniéristes forestiers français (SNPF), avec le soutien financier de France Bois Forêt, ont donc lancé des travaux pour répertorier les graines et semences disponibles pour renouveler la forêt française.

Le livret intitulé "Variétés Forestières Améliorées, pour une forêt d'avenir" présente, ainsi, par essences, les différents produits existants. Il aborde les critères sur lesquels ces derniers se distinguent : vigueur, densité, résistance, adaptation aux évolutions climatiques, etc. Ce document s'adresse aux gestionnaires forestiers.

Alors que Arnaud Montebourg et Stéphane Le Foll ont installé le Comité stratégique de la filière bois en mars dernier, France Bois Forêt rappelle que "la forêt française répond à de nombreuses attentes (accueil du public, protection, biodiversité, etc.) mais remplit également une importante fonction économique avec 60 milliards d'euros de recettes et 450.000 emplois".

Réactions3 réactions à cet article

 

La forêt française n'est pas une usine à bois, cette approche me parait un peu inquiétante, des précisions s'imposent

lio | 11 avril 2014 à 10h38
 
Signaler un contenu inapproprié
 

article écrit par des semenciers qui ont vu leur vente divisées par 4... il y a peut-être d'autres essences...

DL | 11 avril 2014 à 19h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le nombre d'arbres planté a été divisé par 4, soit, mais comme la forêt gagne tous les ans du terrain cela signifie que les exploitations (forestières) sont davantage délaissées. Les terrains en friches se couvrent d'arbres ou arbustes opportunistes (sans valeur marchande) Donc la nature reprend ses droits et elle n'a rien a faire des performances ou de la qualité des bois. Quand on voit la variété d'arbres qui sont dans nos forêts et le trés petit choix de bois autochtones qui sont vendus on réalise qu'il ya un problème. Il est clair qu'il vaut mieux planter des variétés améliorées tout en conservant une (bio)diversité. Nous restons ainsi dans un registre naturel.
Enfin je suis toujours choqué de voir que nous importons des bois exotiques (je sais, c'est moins cher que celui de chez nous!) Nous devrions être autosuffisants en bois.

ami9327 | 14 avril 2014 à 15h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager