Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Utiliser des végétaux pour restaurer d'anciens sites miniers

Aménagement  |    |  Marie Bernard  |  Actu-Environnement.com
À l'occasion du colloque du Programme national d'écotoxicologie qui s'est déroulé à Lille les 13 et 14 octobre, une étude* s'est penchée sur l'évolution dans le temps de sites pollués par des éléments traces métalliques (ETM) suite à la cessation de l'exploitation des mines dans la région de Saint-Laurent-le-Minier (30).

Ce travail, coordonné par José Escarré du CEFE-CNRS de Montpellier, s'est plus particulièrement penché sur l'adaptation d'espèces végétales locales à ces environnements extrêmes et ce, dans le but de les utiliser pour la restauration de ces écosystèmes pollués.

Les recherches ont ainsi permis d'isoler une nouvelle souche de bactérie capable de croître en présence de fortes quantités de zinc et de cadmium. Les racines des plantes s'associent alors avec ces bactéries sous forme symbiotique, ce qui permet aux végétaux de pousser dans des environnements riches en métaux.

L'étude a par ailleurs montré que l'installation d'espèces tolérantes permet de revégétaliser les déblais d'exploitation minière. Le couvert végétal mis en place pourrait ainsi limiter l'envol de poussières et le transfert des métaux vers les eaux souterraines et superficielles.


*Intitulé des travaux «Eléments traces métalliques (ETM) dans le continuum sol – plante, espèces tolérantes et restauration des sites industriels».

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

RiverSurveyor : profileur acoustique pour la mesure de débits en rivières Xylem Analytics France