En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Véhicules électriques : le nombre des ventes d'occasion a progressé de 55 % en 2019

Transport  |    |  Philippe Collet Actu-Environnement.com

Le marché des véhicules électriques d'occasion a progressé de 55 % en 2019, annonce l'association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere) et l'Argus, ce mardi 28 janvier. « En 2019, 19 652 véhicules particuliers électriques d'occasion ont été vendus en France, contre 12 681 en 2018 », détaillent-ils. Parallèlement, les ventes d'hybrides rechargeables se sont élevées à 10 310 véhicules en 2019, soit une hausse de 37 %.

Sans grande surprise, la voiture électrique neuve la plus vendue en France, la Zoé de Renault, se taille aussi la part du lion sur le marché de l'occasion : avec 11 944 unités vendues d'occasion, elle représente plus de la moitié du marché. Les ventes de ce véhicule en seconde main ont bondi de 64 % par rapport à 2018, précisent l'Avere et l'Argus. Suivent la Nissan Leaf (1 293 unités, en hausse de 21 %), la BMW i3 (1 183 voitures, en hausse de 36 %), la Peugeot iOn (864 unités, en hausse de 14 %) et la Tesla Model S (696 véhicules, en hausse de 45 %). « Ces cinq modèles représentent 81 % des transactions sur le marché de l'occasion. »

Les transactions ont essentiellement été réalisées dans cinq régions : Île-de-France (3 317 ventes), Auvergne-Rhône-Alpes (2 639), Occitanie (2 034), Nouvelle-Aquitaine (1 980) et Hauts-de-France (1 471).

Une plus forte décote pour les voitures électriques

Les chiffres de ventes d'occasion en 2019 apportent aussi de précieuses informations sur les prix pratiqués. L'Avere et l'Argus constatent que les prix de modèles comparables sont proches, alors même que les véhicules électriques neufs coûtent plus cher que leurs homologues thermiques. « Si les tarifs des modèles thermiques d'occasion restent déterminés par les réseaux de distribution, pour l'électrique ce sont les acheteurs qui fixent un ''prix d'acceptabilité'', le marché étant encore peu mature. » Après trois ans de possession, une Renault Zoé se vend en moyenne 12 500 euros avec environ 19 800 km, pour un prix neuf compris entre 23 900 et 31 500 euros actuellement. En comparaison, les Renault Clio se revendent 13 000 euros pour 22 500 km en moyenne (pour un prix neuf compris entre 14 100 et 23 600 euros).

Dernière particularité du marché de l'occasion des voitures électriques : l'essentiel des ventes sont réalisées par des professionnels. Seulement 10 % d'entre elles ont été réalisées directement par des particuliers, contre 40 % des ventes de voitures thermiques d'occasion. Cela « explique le délai de vente moyen : 82 jours pour une Zoé contre 57 pour une Clio ».

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager