Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Véhicules utilitaires à hydrogène : Renault Groupe et Plug Power inaugurent leur usine commune Hyvia

Transport  |    |  Nadia Gorbatko  |  Actu-Environnement.com
Véhicules utilitaires à hydrogène : Renault Groupe et Plug Power inaugurent leur usine commune Hyvia

Issue d'une coentreprise créée en juin 2021 entre Renault Group et la société américaine Plug Power, spécialisée dans le développement de piles à combustible à hydrogène depuis plus de vingt ans, Hyvia inaugure son usine, ce mardi 15 mars. Installée sur le site de Renault Flins, dans les Yvelines, et plus précisément sur 3 000 m2, au sein de son pôle Refactory spécialisé dans l'économie circulaire, cette dernière y fabrique désormais les piles à combustibles (PAC) de 30 kW des véhicules utilitaires à hydrogène du constructeur français : Van, Châssis Cabine et City bus, qui devraient circuler dès cet été sur les routes.

Objectif d'Hyvia : produire 1000 PAC par an, via la technologie à membrane échangeuse de protons (PEM). L'entreprise espère ainsi répondre à des attentes bien précises de certains clients, artisans, logisticiens ou collectivités, « déjà engagés » pour certains, en termes d'autonomie ou de rapidité de recharge des véhicules. Quelque 70 salariés, formés aux États-Unis notamment, travailleront sur cette ligne ultra sécurisée sur le plan de la qualité comme sur celui du risque incendie.

Fin 2022, Hyvia débutera aussi l'assemblage des stations de recharge, qu'elle installera chez ses clients, et le déploiement d'un premier électrolyseur d'un mégawatt pour la fabrication de 450 kg d'hydrogène bas carbone par jour. D'ici à 2030, Hyvia compte ainsi représenter 30 % de parts de marché européennes pour les véhicules utilitaires. Ce site intégré fait partie des quinze projets annoncés par le ministre de l'Économie, Bruno Lemaire, le 8 mars dernier, dans le cadre du Projet important d'intérêt européen commun (Piiec) sur l'hydrogène. Il représente un des leviers pour contribuer « à accroître l'intégration locale » de l'hydrogène, en complément de la mobilité électrique, selon Luca de Meo, le directeur général de Renault Group.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Nadia Gorbatko

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Afrique : une équipe complémentaire pour vos projets énergétiques LPA-CGR avocats