En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Voiture électrique : bientôt un opérateur national pour les infrastructures de recharge ?

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Selon l'AFP, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a confirmé le 28 mai la volonté du gouvernement de déployer les véhicules électriques sur le territoire et un réseau national de bornes de recharge.

"Les ventes de véhicules électriques pour les quatre premiers mois de l'année sont en train de dépasser les 5.000 unités" en France dont 80% fabriquées sur le territoire national, a déclaré M. Montebourg, en visite à l'usine Renault de Flins où est conçue la voiture électrique Zoé, selon l'AFP. L'électrique suffirait aux "85% des Français (qui) font moins de 65 km par jour", estime-t-il.

Le gouvernement veut "tenir l'objectif de 8.000 prises de recharge d'ici la fin 2013" et "en dix mois nous avons triplé le nombre de prises de recharge ouvertes au public", a affirmé Arnaud Montebourg. Il y aurait plus de 6.000 prises de recharge sur le territoire aujourd'hui, selon lui, contre 1.800 en juillet 2012. Pour renforcer le réseau, "nous faisons confiance aux acteurs publics et aux acteurs privés", comme les autoroutes, les parkings privés, les souterrains, les supermarchés, a-t-il précisé. L'enseigne Leclerc pourrait ainsi mettre à disposition des bornes de recharge rapide dans certains de ses 500 supermarchés, a annoncé M. Montebourg qui a également sollicité le groupe Casino.

Selon Les Echos, le gouvernement envisagerait de créer "un opérateur dans les infrastructures de recharge", capable de gérer un maillage territorial. Il aurait sous sa responsabilité environ 5.000 bornes de recharge rapide pouvant recharger un véhicule en 30 minutes, a annoncé le quotidien hier. ERDF apparaît comme "un candidat naturel" pour la gestion de ce réseau, selon Les Echos, mais cette mission pourrait aussi intéresser Bolloré, Veolia, JCDecaux, voire Vinci."Plutôt qu'un opérateur national de grande envergure, nous avons fait le choix de procéder par appels d'offres (...) pour aider les collectivités locales à financer les installations de prises au bon endroit", a répondu Arnaud Montebourg en appelant les collectivités à "passer un peu plus à l'acte".

Réactions1 réaction à cet article

 

Y'a bien une centrale nucléaire là au bout ?

Eddy | 30 mai 2013 à 06h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager