En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le service parisien de location de vélos en libre-service Velib' sera inauguré dimanche

Paris va emboîter le pas à plusieurs villes françaises en inaugurant dimanche son service de location de vélos en libre-service. Avec le dispositif Vélib', 20.600 vélos seront à la disposition des Parisiens et des touristes d'ici la fin de l'année.

Transport  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Depuis 2001, l'utilisation du vélo à Paris a augmenté de plus de 48%. Afin d'encourager cette tendance la municipalité de Paris va lancer son service de location de vélos en libre-service Velib'. Inauguré dimanche, ce service proposera 10.000 vélos à la location à partir de 750 stations avec un objectif de 1.451 stations et 20.600 vélos à la fin de l'année 2007. Avec une station tous les 300 mètres environ, dans les 20 arrondissements, c'est un nouveau moyen de transport disponible 24h/24 et 7j/7 qui s'offrira désormais aux Parisiens.
La municipalité estime que chacun des vélos du système Vélib' sera en moyenne utilisé 10 à 15 fois par jour, ce qui correspond, avec 20.600 vélos disponibles, à plus de 200.000 déplacements par jour effectués avec Vélib'. Selon une enquête réalisée par l'Observatoire des déplacements de Paris, les cyclistes de la capitale sont pour 59% des cas des hommes. 51% d'entre eux ont entre 30 et 50 ans, 76% sont des actifs, 45% ne possèdent pas de voitures et 83% possèdent le permis B. Selon cette même étude, 74% des déplacements réalisés en semaine sont professionnels et la durée moyenne est de vingt-cinq minutes. Concernant les raisons d'un tel engouement, 55% des personnes interrogées mettent en avant la rapidité des déplacements, 49% le côté pratique, 27% le fait de pouvoir pratiquer un sport et 26% la liberté et 16% le côté écolo du vélo.
Même s'ils sont déjà des inconditionnels du vélo, l'association Mieux se Déplacer à Bicyclette attend avec beaucoup d'impatience ce nouveau service : le doublement quasi instantané du nombre de cyclistes va modifier le rapport avec les autres usagers. Notre visibilité va augmenter et notre sécurité n'en sera que meilleure, explique-t-elle.

Il est déjà possible de s'abonner pour 29 € à une carte d'abonnement d'1 an en remplissant et en renvoyant le formulaire d'inscription. Deux autres formules sont possibles : le Ticket Vélib' 1 jour (1€) et le Ticket Vélib' 7 jours (5€). Dans tous les cas, les 30 premières minutes de chaque trajet sont systématiquement gratuites. Plus de 2,5 millions de formulaires d'abonnement 1 an sont disponibles dans les mairies d'arrondissement, chez 400 boulangeries-pâtisseries et 400 buralistes, dans 300 stations de métro et l'ensemble des bureaux de Poste parisiens.

Avec ce nouveau dispositif, Paris rejoint les villes françaises qui expérimentent déjà un système similaire comme le Vélo'v de Lyon. Mais d'autres moyens existent pour promouvoir l'utilisation de ce mode de transport. Avec plus de 130.000 cyclistes et 480 kilomètres de pistes cyclables, Strasbourg a souhaité développer une politique complète autour de ce mode de transport. Puisque les habitants possèdent pour la grande majorité leurs propres vélos, la ville n'a pas souhaité mettre en place une location en libre-service du type Vélib'. Elle s'est concentrée sur l'extension du réseau et des capacités de stationnement et sur la mise en place de nouveau services comme le marquage des vélos ou leur entretien. La ville a d'ailleurs inauguré le 3 juin dernier le plus grand parc à vélo de France à proximité de la gare dans le cadre de l'arrivée du TGV à Strasbourg. Prochainement la ville instaurera le « Tourne à droite » qui autorisera dans certaines conditions les cyclistes à tourner à droite malgré un feu rouge. Déjà en vigueur en Belgique, il semblerait que cette disposition facilite les déplacement et fasse gagner du temps.

Toutes ces initiatives seront à l'honneur pendant la prochaine semaine européenne de la mobilité qui se tiendra du 16 au 22 septembre. Cette semaine se décline en France avec l'opération « Bougez autrement ». L'objectif : informer le public sur les problématiques de déplacements urbains et l'inciter à modifier ses comportements en faveur de modes de transports alternatifs. Cette année, le thème choisi par l'Europe est ''Des rues pour tous'', permettant ainsi de sensibiliser le public sur les divers modes de déplacement qui peuvent coexister pour permettre une mobilité durable. Au niveau national, les acteurs du transport public lancent la Journée du transport public le 19 septembre. Les réseaux de transport proposeront à cette occasion un tarif journée à 1 euro afin d'amener le plus grand nombre à opter pour les transports collectifs.

Réactions5 réactions à cet article

 
sécurité avant tout

l'aspect sécuritaire est-il bien évalué ? en effet, la circulation automobile à Paris est excessivement dense et l'on connaît le danger que représentent les voitures pour les vélos... n'aurait-il mieux pas fallut envisager des mesures conséquentes visant à diminuer le nombre de véhicules avant d'ouvrir aux vélos les rues ? par ailleurs, je me demande si le port du casque a été considéré ? je suis inquiète...

lolavia | 16 juillet 2007 à 13h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Il faut bien commencer quelque part !

Ce serait paradoxal d'attendre que le nombre de voitures diminue pour promouvoir le vélo puisqu'il s'agit justement, en incitant les gens à circuler autrement, de faire diminuer la quantité de voitures en circulation (au du moins empêcher l'augmentation).
Quant au partage de la route entre cyclistes et conducteurs, c'est entre autres une question de nombre. Le plus il y aura de cyclistes, le plus les conducteurs auront tendance (ou seront obligés) à les respecter. Mais évidemment, il ne faut pas se leurrer : la voiture représentera toujours un danger potentiel pour le cycliste (comme pour le motard, par ailleurs). Quand on sort en vélo, il faut rester prudent et se protéger.
La mairie de Paris a l'air d'avoir fait beaucoup d'efforts ces dernières années pour sécuriser la route pour les cyclistes. Il y a pas mal de pistes cyclables et couloirs de bus (accessibles aux vélos). Si le nombre de cyclistes a explosé, ce n'est pas pour rien.
Certes, mettre à disposition des casques avec les vélos aurait été dans la logique des choses. Mais, en attendant que les responsables en aient l'idée, la sécurité de chacun reste sa propre responsabilité. Rien ne vous empêche d'avoir votre propre casque

Odara | 19 juillet 2007 à 11h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
un danger salutaire ?

je vous remercie pour le soin que vous avez apporté à votre commentaire. je comprends votre réponse. restons, ainsi que vous semblez le faire, restons positif : le jour où les vélos concurrencent les 4 roues est donc proche ! tant mieux ! en attendant ce jour heureux, espérons qu'il n'y aura pas trop d'accidents causés par cette mesure, certes salutaire parce qu'écologique, mais, je le crois, hâtive. et c'est à là que se situait mon intervention.
je dois dire que je connais Paris et les conditions de circulation : le danger gît, à ce jour et à mon goût, à chaque mètre de bitume...

lolavia | 19 juillet 2007 à 14h40
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Vive le Velib'

Je reviens d'un week-end passé à Paris et je n'ai qu'une chose à dire : VIVE LE VELIB' !!!


Bon d'accord, les vélos étaient un peu victime de leur succès avec des files d'attente aux stations et quelques problèmes sur les automates.... (c'est la période de rodage...)

Mais qu'est-ce que c'est agréable de se ballader dans Paris à vélo !!! Honnêtement, ça permet de voir Paris différemment. Moi, c'est décidé, je ne prends plus le métro !!! (bon, sauf quand il pleut...). Il n'y a plus qu'à espérer que toutes les autres grandes villes suivent l'exemple de Lyon et Paris...

Et concernant les risques d'accidents évoqués dans le commentaire précédent, j'ai été impressionné par le nombre de pistes cyclables et de voies de bus dans Paris !! Tous les grands axes sont aménagés et j'ai fait plus de 80 % de mes trajets sur des zones protégées !! Cela n'empêche pas de rester vigilant mais une chose est sûre, plus il y aura de vélos, plus il y aura de pistes cyclables !

Je n'habite pas Paris même et je ne suis même pas sûr que je l'amortirai, mais je vais de ce pas prendre un abonnement annuel !! ne serait-ce que pour soutenir l'initiative... (c'est un peu con un idéaliste...)

Alex

Alex | 23 juillet 2007 à 00h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 
copie

pourquoi il n'a jamais été mentionné à travers les médias que ce concept a été copié trait par trait sur la ville de Lyon où ce système fonctionne déjà à merveille depuis plusieurs années, même chose pour le métro sans conducteur...quand Paris se met à ses nouveaux systèmes, Lyon, la ville initiatrice est toujours dans l'ombre...vraiment dommage

Anonyme | 24 juillet 2007 à 10h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…