En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les vélos électriques chinois dans le collimateur de la Commission européenne

Transport  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com

Après les panneaux solaires, les vélos électriques chinois importés sur le marché européen vont faire l'objet d'une enquête antidumping. Suite à une plainte déposée début septembre par la Fédération européenne des fabricants de bicyclettes (EBMA), la Commission européenne a jugé que les preuves étaient suffisantes pour ouvrir la procédure. "Il ressort à première vue des éléments de preuve fournis par les plaignants que le volume et les prix des importations du produit soumis à l'enquête ont eu, entre autres conséquences, une incidence négative sur les quantités vendues, le niveau des prix pratiqués et la part de marché détenue par l'industrie de l'Union, ce qui a considérablement nui aux performances globales et à la situation financière de cette dernière", explique la Commission dans son avis.

L'enquête portera sur la période allant du 1er octobre 2016 au 30 septembre 2017. Elle durera 15 mois et pourrait aboutir à la mise en place d'une taxe antidumping à l'entrée du marché européen pour les vélos électriques chinois. L'EBMA a d'ailleurs demandé à la Commission européenne d'enregistrer "immédiatement" les importations chinoises de vélos électriques, ce qui permettra l'imposition rétroactive des droits antidumping. L'association prépare également une plainte sur les "subventions massives" accordées par l'Etat chinois à ses industriels du vélo.

"Notre industrie européenne des vélos, des vélos électriques et des composants est l'un des plus grands générateurs d'emplois verts dans l'UE et les vélos électriques chinois à prix cassés mettent gravement en péril l'emploi de plus de 90.000 travailleurs européens et 800 petites et moyennes entreprises", explique dans un communiqué Moreno Fioravanti, secrétaire général de l'EBMA.

Les importations de vélos électriques en provenance de Chine sont passées de pratiquement zéro en 2010 à plus de 800.000 en 2017. Les importations de vélos électriques en 2016 en provenance de Chine, plus de 430.000, représentaient 70% de tous les e-bikes importés en Europe.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…