En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Pesticides : des ventes en hausse entre 2009 et 2015 pour l'usage agricole

Risques  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Depuis 2009, les achats de pesticides ont augmenté pour s'établir à 68 milliers de tonnes en 2015, malgré une baisse de la surface agricole utilisée (SAU) de 0,9% dans le même temps, selon la Banque nationale des ventes réalisées par les distributeurs de produits phytosanitaires (BNV-d). "Cette augmentation des quantités vendues touche l'ensemble des grandes catégories de pesticides : fongicides et bactéricides, herbicides, insecticides et acaricides", souligne le commissariat général au développement durable (CGDD), qui a analysé ces chiffres.

Quatre régions, Champagne-Ardenne, Languedoc-Roussillon, Centre et Aquitaine, totalisent plus du tiers des ventes. Les pesticides les plus toxiques (c'est-à-dire classés toxiques, très toxiques, cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques) représentent 23% des ventes.

En revanche, les ventes des produits affichant la mention "emploi autorisé dans les jardins" (EAJ) est en baisse de 27,7%. "Alors qu'ils représentaient 11,4% de la totalité des ventes des produits phytosanitaires en 2009, ils n'en représentent plus que 7,8% en 2015", indique le CGDD.

Quant aux teneurs en pesticides dans les cours d'eau, "pondérées des risques environnementaux qu'elles représentent pour la faune et la flore aquatique, [elles] baissent légèrement sur la période 2009-2014. Cette tendance est principalement portée par l'évolution des teneurs en herbicides, dont plusieurs substances, parmi les plus écotoxiques, ont été récemment interdites", note le CGDD.

Réactions1 réaction à cet article

 

on peut noter qu'il existe depuis (au moins) 2009, un plan dit éophyto dont l'objectif est (je cite) de réduire de 50 % l'utilisation des pesticides.
ça n'a pas l'air trés efficace...

louis | 21 mars 2017 à 15h33
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…