Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les ventes de pesticides illégaux se multiplient dans l'UE

Agroécologie  |    |  Euractiv.fr

Les faux pesticides, qui représentent jusqu'à 25 % des produits utilisés dans certains pays, constituent une menace pour les agriculteurs, les sols et les cultures, a averti l'organisation européenne chargée de l'application des lois, Europol.

Les vendeurs de pesticides illégaux brassent des milliards d'euros tous les ans et leur trafic ne cesse de se développer à travers le monde.

Certains groupes du crime organisé paraissent « tellement bien structurés et professionnels » que les grossistes ne se rendent pas compte qu'ils achètent des produits contrefaits, a déclaré lundi 16 janvier un porte-parole d'Europol, Søren Pederse. L'organisation est chargée de faciliter l'échange d'information entre les polices au sein de l'UE.

Dangereux pour la santé

Les autorités américaines chargées de l'environnement et de l'application des lois ont récemment émis des avis similaires sur la circulation de pesticides et d'insecticides non approuvés dans certains États et déclaré que ces produits pourraient représenter une menace pour la santé publique.

De nombreux pesticides illégaux vendus dans des pays européens ne sont pas conformes aux normes de sécurité en vigueur et pourraient contenir des produits chimiques interdits perturbant le système endocrinien.

Les pesticides illégaux « menacent la santé des agriculteurs et des consommateurs et présentent un risque pour l'environnement », a affirmé dans un communiqué l'agence Europol basée à La Haye. Ils représentent un quart des ventes de pesticides dans certains États...

© Tous droits réservés Actu-Environnement Reproduction interdite sauf accord de l'Éditeur ou établissement d'un lien préformaté [14712] / utilisation du flux d'actualité.

Réactions1 réaction à cet article

 

Que fait l'Etat?
il y a la une manne financière énorme en lançant une vague de procès sans précédent...en intégrant bien la responsabilité pénale des vendeurs, distributeurs, importateurs, fabricants et aussi acheteurs de ces produits toxiques pour l'être humain.

arthur duchemin | 23 janvier 2012 à 09h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Être représenté au sein des sphères d'influence du secteur de l'énergie Energie-legal