En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Engie cède à Veolia 29,9 % du capital de Suez

Déchets  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Lundi 5 octobre, le conseil d'administration d'Engie a décidé d'accepter de vendre à Veolia 29,9 % du capital de Suez. Avec un prix de 18 euros par action, cette opération est réalisée pour un montant de 3,4 milliards d'euros. Elle permet à Engie de dégager une plus-value avant impôts de 1,8 milliard d'euros.

« Le conseil a pris acte de l'ensemble des engagements pris par Veolia et notamment de son engagement inconditionnel de ne pas déposer d'offre publique d'achat hostile à l'issue de l'acquisition de la participation d'Engie dans Suez et des échanges entamés entre les parties ces derniers jours sur le projet industriel », justifie Engie. Veolia se félicite de l'accord trouvé avec Engie et rappelle vouloir lancer une offre publique d'achat.

De son côté Suez « prend acte de la reprise par Veolia de 29,9 % de son capital, d'une manière hostile et dans des conditions inédites et irrégulières ». L'entreprise explique vouloir tout mettre en œuvre pour préserver son indépendance, et « notamment pour assurer un traitement égalitaire et juste de tous ses actionnaires, et éviter une prise de contrôle rampante ou un contrôle de fait ».

Veolia se tourne vers les actionnaires de Suez

S'agissant de l'offre publique d'acquisition que Veolia compte déposer,l'entreprise précise qu'elle « sera au même prix que celle payée à Engie ». Et d'ajouter que « cette offre ne sera pas lancée sans avoir obtenu au préalable un accueil favorable du conseil d'administration de Suez ». L'entreprise invite les dirigeants de son concurrent à reprendre les discussions dès aujourd'hui. Toutefois, si Veolia ne parvient pas à obtenir l'aval du conseil d'administration de Suez, l'entreprise laisse entendre qu'elle se tournera directement vers l'assemblée générale de Suez.

Concrètement, l'offre d'achat de Veolia sera déposée au plus tard lorsque l'entreprise aura obtenu le feu vert des autorités de la concurrence, c'est-à-dire dans les 12 à 18 mois. Toutefois, « Veolia se réserve la possibilité de déposer l'offre publique à tout moment avant l'obtention de ces autorisations ».

Réactions1 réaction à cet article

 

Il faut souhaiter que les actionnaires de Suez ne se tireront pas une balle dans le pied en écoutant l'offre de Véolia.

gaïa94 | 12 octobre 2020 à 16h47
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager