En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Veolia va recycler les pièces des vélos et des trottinettes électriques de Jump

Transport  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Ce jeudi 21 novembre, le groupe Veolia et la start-up Jump, filiale d'Uber, ont annoncé leur partenariat. Veolia prendra en charge, le tri, la valorisation et/ou le recyclage des pièces défectueuses ou hors d'usage des vélos et des trottinettes électriques proposés par Jump, en libre-service à Paris.

Veolia vise un objectif de valorisation des matériaux « supérieur à 90 % », indiquent les partenaires dans un communiqué commun. Sa filiale Triade récupérera les pièces défectueuses dans les deux entrepôts de Jump, et les transportera vers ses sites de traitement. Les batteries électriques seront traitées par Veolia, via son autre filiale Sarpi, pour en extraire les métaux stratégiques (nickel, cobalt, cuivre, lithium, manganèse...). « Les différents éléments constitutifs d'une batterie sont recyclés après extraction, purification et concentration, dans des procédés chimiques complexes », explique Veolia.

« 100 % des pièces qui composent les vélos et trottinettes Jump sont traitées, recyclées ou valorisées : l'aluminium servira à refaire des cadres de vélos ou des pièces automobiles, la ferraille sera transformée en boîtes de conserve, les métaux précieux, comme l'or, contenus dans les cartes électroniques pourront redevenir des bijoux ! », font valoir les deux groupes.

Pour Laureline Serieys, General Manager de Jump pour la France et la Belgique :« Nous associer à Veolia et bénéficier de leur expertise dans le traitement, le recyclage et la valorisation des déchets est une étape supplémentaire pour faire des nouvelles mobilités un mode de déplacement toujours moins polluant que la voiture individuelle ».

Réactions2 réactions à cet article

 

Pour remarque : le vélo traditionnel offre une bien meilleure durée de vie qu'un équivalent électrique et un bilan pollution sans comparaison (à son avantage!).

nimb | 22 novembre 2019 à 09h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Tout à fait, nimb. Surtout que les vélos de ville et les VTC d'aujourd'hui n'ont plus grand chose à voir avec leurs ancêtres question poids, facilité d'emploi et efforts à fournir pour les mettre en mouvement. Mais la tendance de fond est à l'assistance électrique (jadis réservée aux fauteuils roulant...).

Pégase | 02 décembre 2019 à 13h28
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager