Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Sauvegarde de la faune sauvage : partenariat entre Vicat et les associations

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Le cimentier Vicat vient de s'engager en tant que mécène auprès de l'association Le Tichodrome pour la création d'un centre de sauvegarde de la faune sauvage sur le terrain de carrière de la première cimenterie du groupe, sur la commune de Le Gua (Isère).

Une convention de mécénat a été signée le 5 décembre dernier entre Guy Sidos, directeur général du groupe Vicat, Mireille Lattier, présidente de l'association, et François Meneu, président de la FRAPNA Isère (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature), et sous le parrainage de Jeannie Longo, marraine de l'association.

Ce centre a pour objectifs ''de recueillir et de soigner les oiseaux et petits mammifères sauvages blessés, malades, affaiblis, ainsi que les juvéniles, en vue de les relâcher sur des sites appropriés, voire sur lesite même de l'ancienne carrière en raison de sa biodiversité'', a expliqué le cimentier qui participera au financement des travaux d'aménagement du site.

''La création d'un centre de sauvegarde de la faune sauvage était l'occasion de mettre en valeur de façon originale cette ancienne exploitation et d'illustrer la politique de respect de l'environnement du groupe'', a fait valoir Vicat.

Réactions2 réactions à cet article

 
LES PETITES BETES SYMPHA

OUI MAIS QUE FAIT VIUCAT POUR LES VIEUX HUMAINS?

PAPY FIRMIN | 06 janvier 2010 à 10h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
De qui se moque t'on ?

C'est sûr en polluant d'un côté, on décide de protéger de l'autre. De qui se moque t'on ?
Je rappelle juste que Vicat est tout de même au top 10 des plus gros pollueurs en France et se donne bonne conscience en protégeant la faune sauvage.... C'est de la rigolade, j'espère !
Avec de l'argent on peut non seulement détruire la faune et la flore mais aussi essayer de se racheter une conscience (s'il en on une ?)
En attendant, nous ne savons toujours pas ce que rejette exactement (analyse d'air) des co-incinérateurs comme celui de VICAT se trouvant à proximité de Montalieu-Vercieu.
A quand la protection de l'Humain !

C'est une politique de bonne conscience, pour les dirigeants de cette entreprise comme pour les actionnaires....
Ce n'est pas de la protection de la Nature !
Heureusement que l'argent n'a pas d'odeur .....

Mamaloulou | 13 septembre 2010 à 21h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager