En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'autoconsommation solaire, plus rentable avec un système domotique

Consommer instantanément l'énergie produite par des panneaux solaires, c'est ce qu'on appelle l'autoconsommation. Mais la production électrique est variable, il faut donc la faire coïncider avec la consommation de façon optimale. Voir le reportage video.

Reportage vidéo  |  Energie  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com

Selon Grégory Lamotte, fondateur de Comwatt, l'énergie solaire est aujourd'hui la moins chère du monde : "Le prix a été divisé par dix en dix ans. Avant, il n'y avait pas de rentabilité d'autoconsommer, il fallait tout revendre à un tarif bonifié. Maintenant, cette énergie, il vaut mieux la garder pour soi parce qu'on arrive à produire à 10 centimes d'euro le kilowattheure, alors que quand on l'achète au réseau national, c'est 16 centimes."

Problème : la production solaire varie en fonction de l'ensoleillement. Si cela peut convenir à une activité diurne comme les supermarchés, ce n'est pas forcément le cas pour les particuliers qui partent toute la journée sur leur lieu de travail. Et c'est là qu'intervient le système domotique, une programmation numérique qui va permettre de faire fonctionner les appareils électriques en l'absence de ses occupants. En fonction de la production des panneaux solaires, le cerveau du système va lancer un, deux, trois appareils électriques particulièrement énergivores comme le lave vaisselle, lave linge, chauffe-eau, le spa… [voir reportage video]. L'idée est de valoriser le plus possible l'énergie produite par les panneaux solaires.

Ainsi selon Grégory Lamotte, une installation solaire en autoconsommation (30804) permettrait de réduire de seulement 20% la consommation électrique en provenance du réseau national. Avec une optimisation réalisée par l'intermédiaire d'un système domotique, la réduction passerait à 50%, voire plus, ce qui rentabilise davantage l'installation solaire… Aussi, comme les résidents ont accès en temps réel à toutes les informations de production et de consommation, grâce à une interface web, ces derniers seraient plus impliqués pour réduire leur consommation de façon générale.

Réactions2 réactions à cet article

 

Il y a beaucoup à dire sur cette présentation.
D'abord, souhaitons belle et longue vie aux habitants de cette maison qui semblent ignorer totalement le risque sanitaire électromagnétique pour le transfert des informations.
De l'abus dans le terme utilisé concernant la box : "cerveau numérique" ! Et puis quoi encore !
La conso d'électricité est dite avoir baissé de 45% alors qu'il s'agit de la baisse de l'électricité livrée par le réseau. Une erreur ou un mensonge avéré ? Pour des personnes peu informées cela prête très probablement à confusion.
Le procédé pour optimiser la consommation en fonction de la production des panneaux n'a pas besoin de passer par de la domotique. Un simple réglage sur le tableau électrique peut faire la même chose.
Tout cela est terriblement embêtant, vous ne trouvez pas ?

Gigi | 23 avril 2018 à 12h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Bonjour Gigi,

Pour ce qui est de l'aspect sanitaire, il n'y a pas plus de risques (ni moins) que la wifi dont tout le monde (ou presque) dispose. Par ailleurs les panneaux avec ou sans système domotique émettent aussi des ondes...toutes les sources électriques en fait émettent des ondes...

"Cerveau numérique", oui, parmi l'équipe de Comwatt, il y a un chercheur en Intelligence Artificielle, il développe des algorithmes pour permettre de gérer les objects connectés de façon optimale et automatique (biensur des améliorations sont en développement permanent...)

Le commentaire en voix off reprend la phrase du résident pour éviter les confusions possibles ; "45% de l'énergie est assurée par les panneaux solaires et le reste par le réseau électrique national", ça ne peut pas être plus clair...

La domotique est un moyen éprouvé, il en existe peut-être d'autres, ça reste à évaluer...

cdt

Baptiste Clarke Baptiste Clarke
23 avril 2018 à 14h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…