En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Top départ pour recycler les panneaux photovoltaïques en France

Après trois ans de travaux, Veolia inaugure son usine dédiée au recyclage des panneaux photovoltaïques. Une première en France et en Europe. Reportage vidéo à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône.

Reportage vidéo  |  Déchets  |    |  Baptiste Clarke  |  Actu-Environnement.com

C'est sur le site de Triade Électronique de Rousset, dans les Bouches-du-Rhône, une filiale de Veolia spécialisée dans les DEEE, qu'une usine d'un nouveau genre a été développée pour recycler les panneaux photovoltaïques. De taille encore modeste, l'usine doit recycler 8 000 t de panneaux de type silicium cristallin (95 % du gisement) sur quatre ans, durée du contrat passé avec PV Cycle, l'éco-organisme en charge du traitement de ces déchets. Quatre années pour perfectionner le process afin de le dupliquer ensuite, pour faire face à un gisement en croissance constante : 53 000 t ont été mises sur le marché en France en 2016, et 84 000 tonnes en 2017 !

Les panneaux sont d'abord décadrés, les boîtiers de raccordement et les câbles retirés, puis un bras articulé les transportent vers un broyeur. Le tout passera ensuite par « une succession de cribleurs, de tables densimétriques et un tri optique, pour permettre d'avoir des niveaux de pureté très élevés », précise Éric Wascheul, directeur des opérations chez Veolia DEEE.

Au final, le procédé permet « la séparation de deux fractions de verre, deux fractions de silicium, deux fractions de plastique et du cuivre », ajoute Éric Wascheul. Ainsi, 95 % des composants seraient recyclés. L'usine a coûté un million d'euros et, à terme, une dizaine de personnes y travaillera.

À l'échelle mondiale, le marché représenterait plusieurs dizaines de millions de tonnes de panneaux photovoltaïques d'ici 2050. Veolia entend bien devenir un des acteurs majeurs du secteur en développant ce process dans ses filiales étrangères.

Réactions1 réaction à cet article

 

Au moins, en trois ans de développement, on arrive à être capable de recycler tous les composants des panneaux.
A mettre en parallèle du nucléaire où on ne saura jamais mieux faire que de multiplier et stocker des déchets, pour l'éternité (à l'échelle humaine) concernant une majorité d'entre eux, avec une menace majeure pour l'humanité.
Pour l'éolien ou l'hydrolien, on sait aussi recycler presque à 100%.

Millirem17 | 09 juillet 2018 à 15h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager