Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

La Ville de Paris va rénover 5 000 logements sociaux par an

Paris accélère la rénovation énergétique de son parc social avec l'objectif de 5 000 logements par an jusqu'en 2050. Les locataires pourraient économiser jusqu'à 400 euros par an sur leurs charges.

Bâtiment  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
La Ville de Paris va rénover 5 000 logements sociaux par an

Dans le cadre de son plan Climat, Paris participe à la réhabilitation de ses HLM en accompagnant les bailleurs sociaux (Élogie-Siemp, Paris Habitat et la RIVP) pour lutter contre la précarité énergétique des locataires. Ainsi, sur les 250 000 logements sociaux recensés à Paris, 10 % ont déjà été rénovés et 21 % financés depuis 2009. Ces opérations représentent un investissement moyen de 44 000 euros par logement, cofinancé par les bailleurs et la municipalité. La participation de la Ville s'élève à 550 millions d'euros au total. Mais Paris veut aller plus loin avec de nouveaux objectifs présentés le 5 mai dernier par Jacques Baudrier et Ian Brossat, adjoints à la maire de Paris.

Rénover, un « enjeu environnemental, social et de pouvoir d'achat »

Paris veut aller plus vite dans ces réhabilitations thermiques. La Ville vise désormais 5 000 logements sociaux rénovés par an (contre 4 500 auparavant) d'ici 2050. Près de 60 000 euros seront investis par logement pour réaliser les travaux. Ces opérations concernent des patrimoines variés : des immeubles d'avant 1914 (type haussmannien), des habitations à bon marché (HBM), des constructions des années 1970 et plus récentes. « Le logement social à Paris c'est quasiment un logement sur quatre. Nous sommes aujourd'hui entre 23 et 24 % de logements sociaux (contre 13 % en 2001, ndlr), ce qui permet à Paris d'être une ville de mixité sociale. Nous avons des logements qui sont en moyenne relativement anciens », explique Ian Brossat, adjoint à la maire de Paris en charge du logement.

« Nous voulons faire de cette rénovation thermique un enjeu majeur parce que c'est un enjeu environnemental, social et de pouvoir d'achat pour nos locataires, car c'est un moyen de faire baisser leurs charges quand les travaux sont bien conçus et bien réalisés. On peut réussir à faire économiser jusqu'à un mois de loyer pour des locataires », ajoute M. Brossat. Cela représente des économies de charges qui peuvent s'élever jusqu'à 400 euros par logement par an, a précisé de son côté Blanche Guillemot, directrice du logement et de l'habitat de la Ville de Paris. Cette dernière a mesuré avec les bailleurs sociaux les gains énergétiques qui ont été acquis grâce ces actions de rénovations.

 
On ne pourra pas réussir notre plan Climat et devenir une ville neutre en carbone à l'horizon 2050, si on ne rénove pas massivement le parc de logements. La Ville de Paris souhaite être exemplaire dans son parc de bâtiments publics et de logements sociaux.  
Jacques Baudrier, adjoint à la maire de Paris
 
En moyenne, sur une période de onze ans de logements réhabilités, cela représente 54 % de gains sur les consommations d'énergie primaire. De même, les gains s'élèvent en moyenne sur cette période à 56 % d'émissions de gaz à effet de serre (GES). « Le bâtiment, c'est 44 % de consommations d'énergie et 25 % des émissions. On ne pourra pas réussir notre plan Climat et devenir une ville neutre en carbone à l'horizon 2050, si on ne rénove pas massivement le parc de logements. La Ville de Paris souhaite être exemplaire dans son parc de bâtiments publics et de logements sociaux », souligne Jacques Baudrier, adjoint à la maire de Paris en charge de la construction publique.

Promouvoir les solutions innovantes et « vertueuses »

Ces opérations de rénovation du parc social sont l'occasion de mettre en œuvre « des solutions vertueuses avec par exemple l'usage de matériaux décarbonés et biosourcés, des dispositifs améliorant le confort d'été », précise la mairie de Paris. Le gain énergétique moyen des opérations dans le parc social doit être d'au moins 60 %. Soit atteindre une consommation maximale de 80 kWh/m2/an (BBC rénovation) du bâtiment « à chaque fois que c'est possible, ou de s'en rapprocher au maximum si le type de bâti ne le permet pas ».

« Ce sont très souvent des rénovations globales, au-delà de la rénovation énergétique, d'amélioration du confort intérieur et de la redistribution des pièces lorsque cela est nécessaire », ajoute Blanche Guillemot. Ces opérations de valorisation patrimoniale sont aussi soucieuses « du cadre de vie avec la volonté de contribuer à végétaliser la ville, à désimperméabiliser les sols, à développer les équipements pour la mobilité douce ».

Paris va lancer plus de 120 appels d'offres

En 2021 et 2022, plus de 170 chantiers de rénovation du parc social sont d'ores et déjà prévus par la mairie de Paris, pour 800 M€ de travaux : des opérations allant jusqu'à plusieurs centaines de logements.« On attaque maintenant des chantiers de plus en plus compliqués donc des interventions de plus en plus complexes et lourdes. Et pour les architectes et toutes les entreprises du bâtiment, c'est un marché très important mais sur lequel ils sont pour l'instant moins positionnés que sur les opérations neuves », remarque Jacques Baudrier.

Pour y remédier, dans les deux prochaines années, plus de 120 appels d'offres de maîtrise d'œuvre, suivis de marchés travaux, vont être lancés par la Ville, pour accélérer ces rénovations. « On lance un appel à la profession. On a besoin de technicité, on souhaite faire évoluer les techniques pour être toujours plus écologiques et utiliser de plus en plus de matériaux biosourcés. Ce sont des niveaux d'investissement qui vont atteindre jusqu'à 300 millions d'euros par an sur ce marché de la rénovation », déclare M. Baudrier.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager