Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Villeurbanne va ériger le mur végétal le plus haut de France

Aménagement  |    |  Déborah Paquet  |  Actu-Environnement.com
   
Villeurbanne va ériger le mur végétal le plus haut de France
   
C'est au coeur du quartier de Cusset, berceau de Villeurbanne, que sera érigé le mur végétal le plus haut de France. Situé à l'angle du cours Émile-Zola et de la rue Francis-de-Pressensé, le mur végétal s'étendra sur 17 mètres de hauteur pour 14 mètres de largeur. À la place d'un mur aveugle, très statique dans le paysage urbain, le mur végétal a été pensé selon un principe de contreforts, avec des espaces en creux qui reprennent l'esprit des Gratte-ciel.

''L'aménagement du mur végétal contribuera à la biodiversité animale et végétale en jouant un rôle de trait d'union entre les grands espaces (Parc de la Commune de Paris, Anneau bleu) et les plus petits espaces de cœurs de quartier (square Dreieich, place Balland) favorables à l'installation de l'avifaune'', commente la ville dans un communiqué.
Cette surface végétale présente un intérêt écologique certain par la création d'une biomasse importante, facteur de régulation thermique en milieu urbain, de captation et fixation de pollution atmosphérique. Est à noter que le quartier du Cusset, coupé en deux par le boulevard ceinture de Villeurbanne, voit passer chaque jour 22.000 véhicules. Ce mur végétal représente un poumon vert pour les habitants du quartier.
Le mur sera composé d'une végétation variée, composée de plantes vivaces et d'arbustes. Eric Pierre Ménard, le paysagiste concepteur du projet, a travaillé sur une proposition qui évoluera au rythme des saisons avec des variations de couleurs qui donnera l'impression d'une pixellisation. Des arbustes à grandes feuilles seront plantés au sommet et son socle sera aménagé à la manière d'un mini square avec un bosquet de petits érables.

Le chantier débutera le 25 janvier prochain pour une durée de cinq mois : travaux de gros œuvre et maçonnerie 
dans un premier temps, puis à partir du 1er mars et jusqu'à fin avril : installation de structures métalliques porteuses puis installation de casiers, et pour finir mise en culture et installation d'un système d'arrosage.

Réactions2 réactions à cet article

 
felicitationsssss

depuis qq annèes je suis sensible a l ecologie et enfin en france on commence a voir des murs vegetales et de plus en plus de panneaux solaires . .merci et encore bravos

jol | 18 février 2010 à 21h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

n'y aurait il pas une erreur sur l'adresse ? car le cours Émile-Zola et de la rue Francis de Pressensé ne se rejoigne pas

phil | 28 décembre 2012 à 14h58
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Votre conseil en Droit de l'Urbanisme durable et Domanialité publique Green Law Avocat