En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Surexploitation de la nappe phréatique de Vittel : vers une optimisation des ressources locales ?

Eau  |    |  Dorothée Laperche Actu-Environnement.com

Un dénouement inattendu pourrait se jouer à Vittel. L'option privilégiée par la Commission locale de l'eau jusqu'à présent, le projet de transfert d'eau à partir des ressources voisines, semblerait aujourd'hui écarté. La préfecture a en effet indiqué que « sa mise en œuvre technique pouvait paraître incertaine ». L'État et l'agence de l'eau auraient travaillé durant l'été à une solution alternative fondée sur l'optimisation des ressources locales.

Dans les secteurs de Vittel - Contrexéville, la nappe des Grès du trias inférieur est en effet soumise à un fort déséquilibre. Environ 3 millions de m3 d'eau sont prélevés annuellement, alors que la recharge naturelle est de 2 millions de m3. Parmi les plus gros consommateurs : la fromagerie Ermitage à Bulgnéville, la société d'embouteillage d'eaux Nestlé Waters à Vittel et Contrexéville et l'abattoir Elivia de Mirecourt.

« Dans un contexte de réchauffement climatique, transférer de l'eau d'un territoire voisin sans aucune garantie de disponibilité suffisante, pour favoriser une entreprise... la solution qui était retenue n'était pas tenable sur bien des points », a pointé Jean-François Fleck, président de Vosges Nature Environnement et cofondateur du Collectif Eau 88.

Après avoir été examiné par la commission planification de l'agence de l'eau, un scénario alternatif sera débattu le 18 octobre lors d'une réunion des membres du comité de bassin.

Ce dernier a indiqué vouloir « obtenir des garanties de résultats quant au bon état quantitatif de la nappe des GTI, actuellement en déficit, compatibles avec les objectifs et échéances communautaires ». Le scénario devrait favoriser une démarche partenariale pour rééquilibrer la nappe.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager