En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Vols de nuit à Roissy : l'Advocnar demande une condamnation de la France

Transport  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com
L'Association de Défense contre les nuisances aériennes (Advocnar) a annoncé le 22 avril avoir saisi la Cour Européenne des Droits de l'Homme (CEDH ) et demande une condamnation de la France, qui selon l'association, a refusé d'instaurer un couvre-feu des vols de nuits de l'aéroport de Roissy CDG.

D'après le communiqué, l'Advocnar demande une condamnation de la France pour violation des articles 8 et 14 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme. Cette décision d'attaquer l'Etat français fait suite à l'arrêt du Conseil d'Etat le 26 octobre 2007 rejetant la demande de l'ADVOCNAR au motif que l'interdiction des vols de nuit à Roissy CDG aurait des conséquences négatives sur l'activité économique nationale , précise l'association.

L'Advocnar qui affirme ne pas contester l'intérêt économique d'une plate-forme telle que Roissy Charles de Gaulle, estime cependant que les vols de nuit, principalement du fret, peuvent être transférés sur des plates-formes spécialisées situées dans des zones bien moins urbanisées que notre région.

Aussi d'après l'association, avec 160 vols par nuit entre 22h et 6h, Roissy CDG est la plate-forme créant le plus de nuisances nocturnes en Europe. L'Advocnar accuse l'Etat de ne pas respecter ''ses engagements'', comme le plafonnement de Roissy à 55 millions de passager annoncé en 1997. Les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l'Autorité de Contrôle des Nuisances Sonores Aéroportuaires (ACNUSA) ne sont pas respectées, dénonce l'association.

L'Advocnar indique avoir déposé un dossier à la CEDH contre les vols de nuit et une demande de rejet du Plan d'Exposition au Bruit devant le Conseil d'Etat.

Réactions1 réaction à cet article

 
Impôts locaux

Habitant d'Arnouville les Gonesse, directement concerné par ces nuisances et pollutions, j'estime anormal que nous soyons tributaires d'impôts locaux importants. Ils devraient être pris en charge par ADP qui croûle sous l'argent avec toutes les taxes que cette société impose aux compagnies.

markar | 11 septembre 2009 à 16h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…