Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Volumes d'eau prélevables en hiver : un projet de décret veut en faciliter l'usage

Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

Un projet de décret vient consolider le rôle du préfet dans l'évaluation des volumes d'eau prélevables durant la période de hautes eaux. Un premier pas avait déjà été réalisé par un premier décret sur la gestion quantitative de l'eau, publié en juin 2021. Ce nouveau projet de texte, en consultation jusqu'au 4 avril 2022, vient compléter le dispositif, comme prévu en février dernier à la suite des conclusions du Varenne agricole de l'eau. « Nous allons modifier les textes pour que les préfets puissent autoriser et encadrer les volumes prélevables en hiver, avait alors détaillé Jean Castex, lors de son discours de conclusion. Un travail méthodologique sera nécessaire pour tenir compte de tous les besoins des milieux, notamment la recharge des nappes phréatiques, mais il serait dommage de ne pas capter l'eau excédentaire pour la stocker a minima jusqu'à l'été suivant. »

Si la position adoptée à la suite du Varenne est perçue par certains comme une « assurance » nécessaire face au changement climatique, elle ne fait toutefois pas l'unanimité de toutes les parties prenantes. « Les mesures visent principalement à accélérer le stockage de l'eau. (…) Ceci alors même que les ambitions présentées pour l'adaptation de l'agriculture face au changement climatique, préalable indispensable au stockage, vont à contre-courant de tout ce qui serait nécessaire », a ainsi tranché la Confédération paysanne.

Quoi qu'il en soit, le projet de texte propose que les conditions de prélèvement en hiver – en volumes ou en débits, ou des volumes hydrologiquement disponibles – pour des usages anthropiques puissent être définies dans un bassin. Le préfet coordonnateur de bassin précisera la stratégie d'évaluation de ces volumes.

Par ailleurs, le projet de décret indique que l'organisme unique de gestion collective (OUGC) présentera, en complément des mesures prévues dans le cadre du programme de mesures de retour à l'équilibre, les modalités de concertation et de gouvernance retenues. Dans un objectif de contourner les situations de blocage, le texte indique également que le préfet pourra fixer, si nécessaire, le programme de retour à l'équilibre retenu, si la concertation territoriale sur le sujet n'a pas abouti.

Réactions1 réaction à cet article

 

De grandes bassines pour passer le droit de l'environnement à la lessiveuse ?
Ce gouvernement roule - au pur éthanol issu de betteraves traitées aux néonicotinoïdes - à tombeau ouvert pour la FNSEA et l'industrie agroalimentaire.

Pégase | 21 mars 2022 à 08h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

DIP-Booster, le système anti-inondation des réseaux d'eau SIDE Industrie - DIP SYSTEME