En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

UE : bientôt une directive sur les systèmes de transport intelligents

Transport  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Le Parlement européen a approuvé le 6 juillet, en séance plénière à Strasbourg, le projet de directive sur les systèmes de transport intelligents (STI), proposé en décembre 2008 par la Commission visant à fluidifier la circulation et à diminuer les émissions de CO2.

Les systèmes de transport intelligents (STI) désignent les applications des nouvelles technologies de l'information et de la communication dans tous les modes de transport, avec pour objectif de contribuer à la mise en place d'un système de transport ''plus propre, plus sûr et plus efficace'', qu'il s'agisse de systèmes de péage électronique, de surveillance de trafic, de positionnement par GPS ou d'appel d'urgence ''eCall''.

A l'instar de la commission des transports du Parlement le 22 juin- en accord avec le Conseil de l'UE- les eurodéputés se son prononcés en faveur d'un déploiement coordonné de STI interopérables en Europe.
Pour Siim Kallas, vice-président de la Commission européenne chargé des transports, qui s'est félicité du vote des parlementaires, ''cette directive est un instrument important pour une mise en œuvre coordonnée des STI en Europe. Elle permettra de progresser énormément vers le déploiement et l'utilisation de services STI intéropérables et fluides, tout en laissant aux États membres la liberté de décider dans quels systèmes investir'', a-t-il expliqué.

La directive favorisera la mise en place d'un cadre légal en vue d'accélérer et de coordonner le déploiement d'ici à 2013 de ces systèmes dans l'UE pour le transport routier, y compris les interfaces avec d'autres modes de transport.

En vertu de cette directive, la Commission doit, d'ici à 7 ans, adopter des spécifications (fonctionnelles, techniques, organisationnelles ou relatives à la prestation de services) afin de permettre la compatibilité, l'interopérabilité et la continuité des solutions STI à travers l'Europe. Les États membres auront 18 mois pour transposer la directive en droit interne après sa publication au Journal officiel de l'Union.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager