Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Les eurodéputés votent l'interdiction des rejets de poissons dans le détroit du Skagerrak

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet

Le Parlement européen a approuvé le 16 avril en plénière, l'interdiction de rejet en mer de 35 espèces de poissons (en raison de leur taille ou de leur espèce), pêchées dans le détroit de Skagerrak, situé entre la mer du Nord et la Baltique. Le texte a été adopté par les eurodéputés par 647 voix pour, 13 contre et 45 abstentions. Il vise également "à combler le vide laissé par la fin de l'accord international de pêche dans le Skagerrak, en harmonisant les règles de l'UE avec celles de la Norvège, où cette interdiction est déjà en vigueur", soulignent les députés.

Cette interdiction "entrerait graduellement en vigueur entre 2014 et 2016", et s'appliquerait aux pays ayant des droits de pêche dans la partie européenne du Skagerrak dont la Norvège mais aussi l'Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark et la Suède.

L'obligation des navires issus de ces pays de débarquer les prises accessoires dans le Skagerrak "serait la première interdiction des rejets dans les eaux de l'Union européenne", s'est félicitée l'ONG Oceana. D'autant que l'élimination progressive de ces prises pourrait s'étendre au reste des pays membres et des différentes pêches dès 2014 dans le cadre de la réforme de la Politique commune de la pêche (PCP), actuellement discutée entre les Etats membres et le Parlement européen. ''L'expérience dans le Skagerrak devrait permettre de tirer des enseignements'', estiment les eurodéputés.

Les pêcheurs sont invités à davantage de sélectivité dans leurs prises et à limiter la surpêche, d'après le vote des députés. Ils devraient introduire un système de surveillance électronique à distance (caméras de télévision en circuit fermé, GPS et émetteurs) sur les bateaux de plus de 12 mètres pour la pêche dans le Skagerrak. Les députés ont également assuré que le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche octroierait une aide financière pour ce système.

Si l'association Oceana a salué le vote des députés, elle a toutefois déploré des mesures "spécifiques insuffisantes pour faire en sorte que l'obligation de débarquement ne va pas créer un nouveau marché" de ces poissons. Le texte "permet le transfert de quotas pour l'année suivante, ce qui empêche la création de totaux admissibles de captures annuelles fondées sur la science et peut conduire à permettre la surpêche", a-t-elle également critiqué.

Les Etats membres de l'UE doivent encore donner leur accord sur cette interdiction dans le détroit du Skagerrak.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager