Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Une start-up toulousaine développe une batterie thermique, pour récupérer la chaleur fatale industrielle

Energie  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com
Une start-up toulousaine développe une batterie thermique, pour récupérer la chaleur fatale industrielle

Une batterie peut ne pas uniquement servir à stocker de l'électricité. Water Horizon, une start-up toulousaine fondée en 2017, propose une « batterie thermique mobile ». Cette technologie stocke la chaleur fatale, provenant de sites industriels, « sans déperdition ».

Du sel hygroscopique absorbe la vapeur d'eau (contenue dans la chaleur perdue captée) jusqu'à produire une solution saline liquide. Cette solution peut être transportée pour redistribuer du froid (à environ – 10 °C), par évaporation, ou de la chaleur (vers 80 °C), par condensation, au niveau de sites consommateurs avoisinants (dans un rayon de 50 kilomètres) : bâtiments publics, privés ou industriels. « Le caractère mobile de cette solution et sa réversibilité sont deux atouts qui permettent de lever les contraintes de valorisation de chaleur », énonce la start-up, qui vante une économie de 95 % des émissions de gaz à effet de serre par rapport à une production thermique carbonée.

Water Horizon a récemment bénéficié d'une levée de fonds de 5 millions d'euros, en partie grâce au dispositif « Territoires d'innovation » du Programme d'investissements d'avenir (PIA) de l'État. Ce financement assurera la réalisation d'un premier démonstrateur industriel cette année, avant un déploiement plus large dès 2023. Quant à la fourniture de l'énergie calorifique disponible, la start-up cible dans un premier temps les gros consommateurs de froid, comme les centre de données.

Réactions1 réaction à cet article

 

Si cette technologie tient ses promesses cela peut modifier le fonctionnement énergétique de nombreux systèmes, en s'imposant là où les contraintes de distances ne permettent pas de mettre en place des réseaux de chaleur.

VHA78 | 24 mars 2022 à 10h08
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Axdis Prime, l'expert conseil en rénovation énergétique AXDIS PRO