Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le Weee Forum alerte sur les quantités de produits électroniques inutilisés non collectés

Des milliards d'équipements électriques et électroniques inutilisés, notamment de téléphones mobiles, ne sont pas collectés. Le Weee Forum suggère de responsabiliser les détenteurs pour augmenter des dépôts.

Déchets  |    |  P. Collet
Le Weee Forum alerte sur les quantités de produits électroniques inutilisés non collectés

L'association professionnelle des éco-organismes chargés de la gestion des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) déplore que les Européens conservent de très nombreux petits équipements inutilisés. Pourtant, explique le Weee Forum, les téléphones et autres équipements électroniques représentent un gisement de métaux rares : 800 g d'argent, par tonne de circuits imprimés, 150 g d'or et 50 g de palladium.

Pour augmenter la collecte, le Weee Forum souhaite la mise en place de nouvelles approches. Il plaide, en particulier, pour que soit élargie à l'ensemble des acteurs la responsabilité qui revient aujourd'hui aux producteurs. L'objectif serait de soumettre toutes les entités qui détiennent des déchets électroniques à des obligations légales minimales. Autre proposition : créer des systèmes de restitution adossés à des consignes. Les éco-organismes défendent aussi une harmonisation à l'échelle internationale du régime de la responsabilité élargie des producteurs (REP).

Ces idées sont mises en avant alors que les éco-organismes européens bataillent pour atteindre les objectifs de collecte que leur impose la réglementation européenne. Le sujet a donné lieu à une passe d'armes, fin 2021, entre les pouvoirs publics et les éco-organismes français, qui estiment très difficile, voire impossible l'atteinte des objectifs européens. Et de rappeler qu'ils mettent à disposition des particuliers des boîtes de collecte dans certains commerces, qu'ils proposent la reprise d'équipements lors de la vente de produits neufs ou encore mettent en œuvre des opérations d'envoi postal des téléphones mobiles.

Un tiers des mobiles européens sont inutilisés

“ Les téléphones inutilisés constitueraient une pile d'environ 50 000 km, soit 120 fois la distance nous séparant de la station spatiale internationale ” Weee Forum
En 2022, environ 5,3 milliards de téléphones portables deviendront des déchets, sur un total d'environ 16 milliards en service. Seulement « une petite fraction sera correctement éliminée », alerte le Weee Forum. Afin de convaincre de la démesure de ce stock d'équipements inemployés, l'association utilise une image sidérante : « Empilés à plat les uns sur les autres, à raison d'une épaisseur moyenne de 9 mm, les téléphones inutilisés constitueraient une pile d'environ 50 000 km, soit 120 fois la distance nous séparant de la station spatiale internationale ou un huitième du chemin vers la lune. » La crainte du Weee Forum est que ces mobiles finissent en décharge ou incinérés. Autre chiffre avancé : l'ensemble des petits équipements produits cette année totalisent une masse de 24,5 millions de tonnes.

Si l'Europe est en avance, compte tenu de la règlementation qui impose la collecte des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE), les éco-organismes des différents dispositifs de responsabilité élargie des producteurs d'équipements électriques et électroniques déplorent qu'environ 30 % des mobiles en circulation en Europe ne soient en réalité plus utilisés.

Un sondage réalisé auprès de 8 775 ménages dans six pays européens (Italie, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni et Slovénie) fait ressortir que chaque ménage possède, en moyenne, 74 produits électriques et électroniques (hors lampes). Treize d'entre eux sont « thésaurisés », c'est-à-dire conservés sans être utilisés. Et parmi ces 13 produits, quatre sont cassés. Les cinq les plus stockés sont les petits équipements ménagers (horloges, fers à repasser, par exemple), les petits équipements informatiques (disques durs externes, routeurs, claviers, souris, etc.), les téléphones portables et les petits équipements électroménagers (grille-pain, robots ménagers, etc.).

Qu'est-ce-qui justifie la conservation de ces produits inutilisés ? La première raison est la possibilité de l'utiliser ultérieurement (pour 46 % des personnes interrogées). Viennent ensuite la possibilité de vendre ou donner ces équipements (15 %), la valeur sentimentale associée à l'objet (13 %) et le fait que l'équipement pourrait avoir de la valeur dans le futur (9 %).

RéactionsAucune réaction à cet article

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
Tous les champs sont obligatoires

Partager

Cuves de stockage huiles usagées pour déchetteries, ateliers, industries … DIFOPE
Portique de détection de la radioactivité dans les déchets - GammaScan®eV4 BERTHOLD FRANCE SAS