En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Xynthia : l'expertise des maisons destinées à la démolition se poursuit en Charente Maritime

Risques  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com

Les élus de Charente-Maritime et la Préfecture ont fait le point, en présence de la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosiusko-Morizet sur la mission d'expertise lancée en septembre dernier sur ce département pour définir les maisons qui seront soumises à l'expropriation suite à la tempête Xynthia de février dernier.

Pour les villages de Charron, Aytré, Port des Barques, Nieul, La Flotte en Ré, Loix, l'Ile d'Aix, Saint-Trojan et Saint-Pierre-d'Oléron, l'expertise est terminée. Au total, 431 habitations sont localisées sur ces différents sites, dont 314 ont déjà fait l'objet d'une acquisition à l'amiable par l'Etat. Parmi les 117 maisons restantes, près d'une cinquantaine ne peut pas être sauvegardée. La liste précise sera publiée d'ici mi-janvier 2011 par la Préfecture de Charente-Maritime. Les propriétaires bénéficieront alors d'un mois supplémentaire pour accepter ou non l'offre de l'Etat. En l'absence d'accord à l'amiable avec les propriétaires, ces habitations seront soumises à enquête publique en vue d'expropriation.

En revanche, du côté de Fouras, les Boucholeurs et St Georges d'Oléron (Boyardville) où sont implantées 320 habitations, dont 85 ont fait l'objet d'une acquisition à l'amiable, l'expertise est encore en cours.

En Vendée, les périmètres définitifs des zones « à risques » ont été définis lors de la réunion de concertation entre l'Etat et les élus le 1er octobre 2010, sur la base des conclusions de l'expertise finalisée en septembre dernier. Sur les 597 habitations construites sur ces périmètres 518 ont fait l'objet d'une acquisition à l'amiable et 363 d'une vente effective. 79 maisons seront au final proposées à l'enquête publique en vue d'expropriation.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager