En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Deux lauréats reçoivent le 13e Grand Prix de l'Environnement des Villes d'IDF

La commune de Yerres et le CG du Val-de-Marne se sont vus cette année partager le Grand Prix de l'Environnement des villes d'Ile-de-France. 22 collectivités ont ainsi été récompensées. Le prix spécial du jury a été décerné au Port Autonome de Paris.

Aménagement  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Lancé en 1997 par l'association environnementale ''Environnement 92'', le Grand Prix de l'Environnement des Villes d'Ile-de-France a pour but de stimuler et de faire connaître les démarches des collectivités dans le domaine de l'environnement urbain. Pour sa 13e édition, le Grand Prix de l'Environnement a été remis le 25 juin 2009, à Paris, dans le cadre du 2e Salon International des Energies Renouvelables et de la Maîtrise de l'Energie (SIREME) qui s'est tenu à Paris Porte de Versailles.

Parmi les 35 collectivités candidates (103 initiatives) cette année, le Grand prix a été attribué à la commune de Yerres (91) dans la catégorie ''Villes'' et le Conseil Général du Val-de-Marne (94) dans la catégorie ''Institutions''.

La ville de Yerres doublement récompensée

Selon un communiqué de la Ville de Yerres, le jury a salué les efforts entrepris depuis 10 ans par la commune, concrétisé en mai 2008 avec la mise en place de ''l'Eco-Plan'', qui s'inscrit dans la continuité du ''Plan Vert'' de préservation de l'environnement, initié en 1999 par la ville.

Parmi les actions entreprises en 2008 par la Ville dans le cadre de l'Eco-plan : la construction de la crèche Les Calinous ou de la Grange au Bois sous la norme HQE (Haute qualité environnementale). La Ville a également mis en place le tri sélectif Pôle Technique municipal et lancé une formation des agents. L'imprimerie municipale a aussi été labellisée Impri'vert (tirage sur du papier issu de forêts gérées durablement, utilisation d'encres végétales, etc.)

Afin de limiter la pollution lumineuse et maîtriser les consommations, la commune a par ailleurs installé des détecteurs de présence dans les lieux de passage pour l'allumage automatique des lumières (mairie, gymnases et nouvelles constructions…). En 2009, Yerres a également installé des scanners dans les bureaux pour limiter les photocopies, supprimé des gobelets en plastique ou encore remplacé les ampoules classiques par des ampoules basse consommation…

La Ville a par ailleurs reçu le 2e Prix dans la catégorie ''Gestion de l'ambiance, prévention et réduction des nuisances : plan climat territorial'' mais aussi une mention dans la catégorie ''Gestion de l'eau et assainissement, utilisation de l'eau de pluie'' pour la gestion des eaux grises de la piscine Val de Forme – Pierre de Coubertin.

Le ''Plan Bleu'' du Val-de-Marne distingué

Le Conseil général du Val-de-Marne (94) a également reçu le Grand Prix de l'Environnement. Le Plan bleu et le Plan des déplacements du Val-de-Marne sont deux des principaux projets ayant intéressé le jury, souligne le conseil général dans un communiqué, qui a également reçu le premier prix dans la catégorie ''eau et assainissement''. Le Conseil général du Val-de-Marne a lancé en 2007 son ''Plan bleu'' départemental qui consiste à fédérer l'ensemble des acteurs concernés par la question de l'eau - utilisateurs, gestionnaires ou consommateurs - afin d'améliorer la protection de la ressource.

Le département a également mis en place début 2009 un Plan des Déplacements du Val-de-Marne (PDVM) qui définit d'ici à 2020 la politique du Département en matière de déplacements des personnes et de transport de marchandises. Il a pour ambition de réduire les inégalités liées aux déplacements sur le territoire, de permettre au plus grand nombre de se déplacer en toute liberté, dans de meilleures conditions et de mieux relier les villes et les quartiers, souligne le conseil général.

Parmi les objectifs fixés par le département du Val-de-Marne : faciliter l'usage des transports collectifs, diminuer le trafic automobile, promouvoir les circulations douces ou encore proposer des alternatives durables au fret notamment par le recours à la voie fluviale et ferrée…

Au total, 22 collectivités ont ainsi été distinguées dans 9 catégories. Le Prix Spécial du Jury a été attribué au Port Autonome de Paris et ses partenaires* pour la mise en ligne d'un éco-comparateur qui permet à chacun de comparer l'impact environnemental du transport de marchandises que ce soit routier ou fluvial.

L'an dernier, 43 collectivités avaient présenté 108 initiatives. Deux collectivités s'étaient aussi partagées le Grand Prix en 2008 : la Ville de Paris (75) et le Triangle Vert du Hurepoix (91) qui regroupe les communes de Champlan, Nozay, Marcoussis, Saulx les Chartreux, et Villebon sur Yvette. La Ville de Paris avait été récompensée pour son action en faveur de la préservation des surfaces logistiques en centre ville pour permettre l'approvisionnement par le rail ou le fleuve. De son côté, le Triangle Vert du Hurepoix a été distingué pour son action en faveur de la protection des surfaces agricoles à proximité des centres urbains.


*Le Syctom de l'Agglomération parisienne, Région Ile-de-France, ADEME, MEDDAD, STIF, UPM-Chapelle Darblay, UNICEM, SFIC, Batobus.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager