Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Zones à faibles émissions : Marseille se lance et trois villes élargissent leur dispositif

En septembre entreront en vigueur les premières restrictions de trafic des véhicules les plus polluants à Marseille. Lyon, Rouen et Toulouse étendent les limitations déjà en place.

Transport  |    |  Philippe Collet
Zones à faibles émissions : Marseille se lance et trois villes élargissent leur dispositif
Actu-Environnement Le Mensuel N°428 Cet article a été publié dans Actu-Environnement Le Mensuel n°428
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]

Jeudi 1er septembre, une nouvelle zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m) entre en application et les mesures en vigueur dans trois autres sont renforcées. La métropole d'Aix-Marseille-Provence (Bouches-du-Rhône) inaugure ses premières mesures de restriction du trafic des véhicules les plus polluants. Lyon (Rhône), Rouen Normandie (Seine-Maritime) et Toulouse (Haute-Garonne) renforcent celles en vigueur.

De telles restrictions sont aussi en application à Paris, depuis 2015, dans le Grand-Paris et à Grenoble (Isère), depuis 2019, à Reims (Marne), depuis 2021, à Nice (Alpes-Maritimes), Saint-Étienne (Loire), Strasbourg (Bas-Rhin), depuis janvier 2022, et à Montpellier (Hérault), depuis juillet dernier. En janvier prochain, Toulon (Var) rejoindra cette liste, et plus tard dans l'année, Bordeaux (Gironde) et Lille (Nord).

Ces ZFE-m remplacent le dispositif précédent des zones à circulation restreinte (ZCR). La loi Climat et résilience de 2021, prévoit, d'ici à 2025, la création de telles zones dans la quarantaine de villes de plus de 150 000 habitants, sauf dérogations.

Une mise en œuvre très progressive

La grande nouveauté de la rentrée concerne la Cité phocéenne, qui interdit la circulation de tous les véhicules certifiés Crit'air 5 et non classés dans son « centre élargi » (à l'exception de l'autoroute qui le traverse). « Seulement 2 % des véhicules personnels, 4,4 % des poids lourds et 1 % des véhicules utilitaires sont concernés », rassure la métropole, qui insiste sur la progressivité de la mise en œuvre de sa ZFE-m. Pour l'instant, deux renforcements sont actés : l'extension aux véhicules avec vignettes Crit'Air 4 et antérieures, en septembre 2023, et aux Crit'air 3, en septembre 2024.

Trois autres collectivités territoriales ont déjà inauguré leur ZFE-m en interdisant l'accès aux utilitaires et aux poids lourds les plus polluants. En septembre, cette interdiction est élargie aux véhicules particuliers.

Depuis janvier, les véhicules destinés au transport des marchandises ayant des vignettes Crit'Air 4, 5 ou non classés ne peuvent plus circuler dans les 13 communes de l'agglomération rouennaise. En septembre, cette interdiction s'étend aux véhicules motorisés des particuliers.

Même mise en œuvre à Lyon, à une différence près : les restrictions de circulation dans la Capitale des Gaules, Caluire-et-Cuire et certains secteurs de Villeurbanne, Bron et Vénissieux ne concernent que les Crit'air 5 et les véhicules non classés.

Toulouse a retenu une approche légèrement différente, en n'interdisant, en mars dernier, que les utilitaires et poids lourds étiquetés Crit'air 5 et non classés dans ses murs (hors rocade) et une partie de Colomiers et de Tournefeuille. En septembre, cette restriction de circulation s'étend aux utilitaires et poids lourds estampillés Crit'air 4. Les véhicules particuliers ne seront concernés qu'à partir de 2023 : en janvier prochain seront concernés tous les véhicules motorisés certifiés Crit'air 4, 5 et non classés, puis, en janvier 2024, tous les véhicules motorisés jusqu'au Crit'air 3.

Réactions3 réactions à cet article

 

récemment invité chez un ami en région parisienne, j'ai mis environ 1 heure à comprendre où était la zone ZFE, interdite aux vignettes 3. Interdiction - ouf- repoussée de 6 mois.
Que faire de ma belle voiture vignette 3, occasion de 2005, essence, entretenue... Elle peut encore durer 10 ans, au moins! Avec 3000 km par an, je ne suis pas un grand danger! Il y a mieux à faire avec le chauffage des maisons. Il faudra un effort adapté pour les gens comme moi, et à mon âge, je ne vais pas refaire du vélo, sauf si je veux en... finir!

28plouki | 01 septembre 2022 à 17h03
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Vivant à Toulouse, ville (capitale ?) de l'anarchie routière et de l'incivilité/incivisme, j'attends de voir comment l'on va essayer de tenter de faire respecter la ZFE à partir d'aujourd'hui, 1er septembre...

Philippos31 | 01 septembre 2022 à 19h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il serait intéressant de voir si pour toutes les villes énumérées, l'offre de transports en commun disponible pour converger vers le "bourg" centre a été modifiée dans le bon sens, notamment aux heures de pointe.

nimb | 02 septembre 2022 à 10h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager